Pollens de bouleau et platane : fin de l'alerte... avant les graminées

Les pollens de bouleau se font de moins en moins présents dans l'air lyonnais. Mais les graminées commencent à se faire de plus en plus allergènes.

Nez qui coule, yeux qui grattent, éternuements à gogo et mouchoirs à foison… Pour certains, le printemps a ses petits désagréments, comme l'allergie aux pollens de platane et de bouleau (voire de boulot, mais là ça n'a rien à voir avec la saison). Heureusement, après un pic épidémique qui a fait se moucher environ un Lyonnais sur cinq et exploser le nombre de vente de mouchoirs double épaisseur avec un peu d'aloé-véra pour faire le bout du nez tout doux, les pollens de bouleau, platane et frêne se font de moins en moins présents dans l'air lyonnais même s'ils restent encore relativement allergisants.

Cependant dans la valse des allergies de saison, il faudra faire avec les graminées qui vont doucement s'ouvrir à Lyon donner aux personnes allergiques l'impression d'avoir épluché 10kg d'oignons en se rinçant les yeux avec du gaz lacrymogène : yeux qui pleurent, rhinites et nez qui coule. Un hymne au printemps en somme.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut