Pollution à Lyon © Florent Deligia

Pollution à Lyon : le bassin lyonnais Nord-Isère placé en vigilance jaune

Le bassin lyonnais Nord-Isère a été placé en vigilance jaune ce vendredi 12 février à cause d’un épisode de pollution de l’air aux particules fines.

Quand il fait froid, il est logique de chercher à se réchauffer, ce qui a pour conséquence d’augmenter les émissions et les particules fines dans l’air. Le préfet du Rhône a placé le bassin lyonnais Nord Isère en vigilance jaune à cause d’un épisode de pollution de l’air aux particules fines de type combustion polluant PM10.

À ce stade la préfecture ce contente du niveau "information-recommandation". Il n’y a pas de mesures contraignantes de prises. Il est conseillé aux populations vulnérables de "limiter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords et de limiter les activités intenses autant en plein air qu’à l’intérieur". Pour les personnes sensibles, ce sont les activités physiques en extérieurs qu’il faut d’éviter.

Par ailleurs, les autorités ont diffusé un certains de nombre de recommandations à la population. Par exemple, éviter les appareils de chauffage d’appoint ouvert ou/et au bois, utiliser au maximum les moyens de transports non-polluant ou de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO3 ou immatriculé avant le 1er janvier 2006.

Le laboratoire Atmo Auvergne Rhône-Alpes juge la qualité de l’air mauvaise avec une tendance à la dégradation pour demain.

Faire défiler vers le haut