Derrière La Mulatière et Sainte-Foy-lès-Lyon,la campagne est proche ©PHOTOPQR/LE PROGRES/Maxime JEGAT

Pollution de l'air aux particules fines : est-ce que la qualité de l'air va s'améliorer à Lyon ce vendredi ?

La préfecture du Rhône a décidé jeudi d’activer le niveau "information-recommandation" à cause d’un épisode de pollution de l’air aux particules fines de type combustion dans le bassin lyonnais et le nord-Isère. Que se passe-t-il ? Est-ce que ça va s'améliorer ce vendredi ?

Les feux allumés pendant la nuit de mercredi à jeudi par les arboriculteurs pour tenter de sauver leurs récoltes menacées par le gel ont généré un important voile de pollution sur la vallée du Rhône. "Le phénomène est très spectaculaire et a rarement été aussi évident", explique Marie-Blanche Personnaz, directrice de l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, à l'AFP. "Il est visible jusqu'à Lyon où la couche de crasse se voit bien", poursuit-elle.

Madame Personnaz a ajouté que les agriculteurs sont "tout à fait dans leur droit" en allumant ces feux. "Mais il faudrait peut-être travailler sur le problème et trouver d'autres solutions quand le phénomène (de gel) est massif", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Amélioration vendredi

La préfecture du Rhône a donc décidé jeudi d’activer le niveau "information-recommandation" à cause de l'épisode de pollution de l’air aux particules fines de type combustion dans le bassin lyonnais et le nord-Isère.

Est-ce ça va s'améliorer vendredi ? "Vendredi 09 avril, les températures devraient remonter, écartant le risque de gelées nocturnes pour la nuit prochaine, et un vent de sud soutenu permettra la dispersion des polluants atmosphériques", souligne Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes.

3 commentaires
  1. Erwan 69 - ven 9 Avr 21 à 12 h 44

    Je crois que les écolos bobos lyonnais vont devoir choisir ...ou supporter un peu de pollution "agricole" ou se nourrir ?
    Continuons de taper sur les agriculteurs et de promouvoir des idées écologistes d'un bureau loin des réalités de terrain ( ZFE ,100% bio mais pas local ,pas de viande...etc ) et vous n'aurez bientôt plus un agriculteur censé et local pour vous amener de la nourriture sans parler de la lassitude et du découragement que cela engendre dans la profession .Espérons que cet épisode catastrophique ouvrira les yeux des moins bornés.

    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 10 Avr 21 à 11 h 00

      Pour vous la pollution est nécessaire pour se nourrir ? 😀

      Non, elle ne l'est pas. Par contre la pollution est nécessaire pour produire "toujours moins cher". L'usage du fric impose cela. Vous ne l'avez apparemment toujours pas assimilé.

      Les agriculteurs découragés par les "écolos bobos" ? Dites, lorsqu'ils se suicident, c'est surtout à cause de problèmes financiers, non ? Alors pourquoi vous détourner les sources des problèmes, sinon pour la recherche du pouvoir ?

      Espérons que cet épisode fasse prendre conscience qu'une fois de plus notre société humaine n'est pas du tout orientée par l'intelligence, mais par le fric, parce que c'est rendu obligatoire (dictature) pour avoir le droit de vivre.

      1. Pije - sam 10 Avr 21 à 18 h 05

        Je pense plus simplement que ces producteurs de fruits ont essayé par des moyens que certains condamnent de préserver au mieux leur production de l'année.
        Mes parents étaient producteurs de lait et j'ai beaucoup de souvenir de nuits raccourcies pour surveiller les vaches qui étaient sur le point de vêler afin de s'assurer que la mère et le petit aillent bien.
        C'était plus simple que de lutter contre le gel. Mais la démarche était la même.
        Pour information, en agriculture biologique on utilise les mêmes outils qu'en conventionnelle pour lutter contre le gel.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut