Illustration fait-divers

Pour 1 500 euros, ils aidaient les candidats à tricher au code de la route

Trois individus ont été mis en examen à Mulhouse, soupçonnés d'avoir mis en place un réseau pour tricher lors de l'examen du code de la route. Des candidats de toute la France auraient eu recours au subterfuge, ils sont en cours d'identification.

Pour 1 500 euros, ils auraient aidé au moins 100 candidats à tricher à l'examen du Code de la route. Selon les informations de L'Alsace, trois individus ont été mis en examen à Mulhouse, pour escroquerie en bande organisée, corruption active et complicité de corruption active, corruption passive et blanchiment d’escroquerie en bande organisée. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en place un réseau de triche avec la complicité d'un centre de contrôle.

Plusieurs méthodes

L'enquête est partie d'une dénonciation anonyme effectuée fin 2018. De 2016 à 2018, des anomalies ont été constatées sur les profils d'un certain nombre de candidats au code lorsqu'ils se présentaient à l'examen via une auto-école précise. L'ex-gérant se serait présenté à la place de certains candidats, aurait demandé à des connaissances de le faire, ou se serait parfois assis à côté des inscrits pour souffler les réponses.

Par le jeu du bouche-à-oreille, la combine "du code à 1 500 euros" aurait fait le tour de la France avec des candidats qui seraient venus des quatre coins de l'hexagone. Une centaine de personnes ayant eu recours à cette fraude ont déjà été identifiées. La plupart seraient des personnes illettrées ou ne parlant pas couramment le français. Leur examen et permis de conduire devraient être prochainement annulés.

Faire défiler vers le haut