Pour ou contre lire la lettre de Guy Moquet aux élèves ?

Au nom du devoir de mémoire. Pour valoriser le courage de ce jeune résistant de 17 ans, fusillé pour avoir distribué des tracts défendant la liberté. Il est dans son rôle de président, pensent les uns, il incarne la nation et cherche à rassembler le peuple autour d'une histoire commune au delà des clivages politiques. Au contraire, pensent les autres, c'est de la récupération. Le président se comporte comme un pilleur de mémoire, c'est une action purement politicienne. D'ailleurs de quel droit intervient-il dans les affaires scolaires ? Est-ce à lui de donner des directives aux enseignants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Dans ce débat, vous pouvez poster une prise de position, réagir ou répondre aux postions des autres.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut