Précarité alimentaire : 30 % des habitants de la métropole de Lyon touchés

Si on ne meurt plus aujourd’hui de faim dans la métropole de Lyon, on peut en revanche mourir de mal manger, victime de ce que l’on appelle la "précarité alimentaire".

30 % des habitants de la métropole de Lyon sont touchés par la précarité alimentaire. C'est ce qui ressort d'une enquête menée en mars 2018 pour le compte de la métropole de Lyon.

Plus d'un tiers des habitants de la métropole de Lyon a déjà été concerné par une situation d'insécurité alimentaire au cours des douze derniers mois, principalement en limitant sa consommation de nourriture faute d'argent (14 %) et/ou en n'ayant pas les moyens de faire des repas équilibrés (12 %).

Selon l'étude, 1 Grand Lyonnais sur 10 a déjà eu recours à des structures d'aide alimentaire, principalement sous forme de bons d'achats ou de paniers alimentaires.

En parallèle, 2/3 des habitants jettent des produits alimentaires.

Gaspillage alimentaire  : les chiffres inquiétants de la métropole de Lyon

à lire également
D'ici le 2 juin, les listes pour les élections municipales et pour la métropole de Lyon doivent être déposées en préfecture. Si certains imaginent déjà une alliance autour de Gérard Collomb contre les Verts et la gauche, d'autres, à l'image de David Kimelfeld, refusent de rentrer dans le jeu "du vote contre un projet". Chronique d'un long week-end marqué par le "tout sauf les Verts" et "tout sauf Collomb". 
Faire défiler vers le haut