General Electric à Belfort © SEBASTIEN BOZON / AFP

Près de Lyon : 250 postes supprimés sur 500 sur le site de General Electric à Villeurbanne ?

General Electric veut restructurer ses activités en Europe. 250 postes, sur 500, sont menacés sur le site de General Electric à Villeurbanne. Le site de Saint-Priest est également touché.

General Electric veut restructurer ses activités en Europe. Le groupe a annoncé mercredi dernier son intention de restructurer deux divisions en Europe, dont celle pour réseaux électriques (grid).

Le site grid de Villeurbanne pourrait être fortement touché par les restructurations. D'après Le Progrès de ce mardi, environ 250 postes (sur les 500 que compte le site de Villeurbanne) devraient être supprimés d'ici à 2022.

Le site de Saint-Priest devrait lui aussi être touché.

2 commentaires
  1. Michel Raffin - mar 15 Sep 20 à 14 h 54

    Merci Macron ! Arnaud Montebourg était contre la fusion de GE et de Alsthom énergie, il préférait l'alliance avec Siemens. Finalement Macron a prit la place de Montebourg et c'est la fusion avec Général Electric qui s'est faite. GE devait créer 1000 emplois, aucun emploi n'a été créé et plus de 1000 personnes ont déjà été licenciées. L'amande de 720 millions de dollars à verser au trésor américain, ce devait être à GE de la payer. Finalement c'est GE qui a pris les 720 millions dans la caisse d'Alsthom. Et le PDG actuel d'alsthom France c'est un ancien secrétaire de Macron !

  2. Galapiat - mar 15 Sep 20 à 18 h 40

    Sortez de la paille les fusils, les grenades, la mitraille et faites en bon usage

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo