Illustration fait-divers

Près de Lyon : le policier percuté toujours dans un état préoccupant

Un policier de 45 ans a été percuté volontairement par un conducteur à Bron samedi matin. Ce lundi, son état est toujours jugé préoccupant.

Ce lundi, de nombreux policiers se sont rendus devant l'hôpital Neurologique Pierre Wertheimer de Bron pour rendre hommage au policier de 45 ans, percuté par un conducteur samedi matin.

Vers 2 heures du matin, alors qu'il était en intervention à Bron pour interpeller des individus suspectés d’être impliqués dans une affaire de vols aggravés en bande organisée, il a été volontairement percuté par le conducteur du fourgon ciblé. Ce dernier a ensuite pris la fuite. Dans la matinée qui suivit, Christophe Castaner avait déclaré que l’état de santé du policier de la sûreté départementale de 45 ans ne laissait « que peu d’espoir ». Entre la vie et la mort, le policier avait été annoncé comme décédé par plusieurs sources, ce qui n'était pas le cas. Depuis, son état est toujours jugé préoccupant.

Samedi, le parquet avait annoncé ouvrir une enquête pour  "tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique", une qualification qui pourrait évoluer.

à lire également
Jusqu'à présent, toute personne qui ne respectait pas le confinement à Lyon et en France était passible d'une amende de 135 euros. Désormais, la première amende sera à 200 euros. Pas moins. Et à 1500 euros en cas de récidive.
Faire défiler vers le haut