Le sous-préfet Clément Vivès accompagné de la maire de Vénissieux Michèle Picard avec les secours. Photo préfecture Auvergne-Rhône-Alpes.

Près de Lyon : opération de déminage dans un immeuble à Vénissieux

Lors du contrôle d'un hall par la la police nationale à Vénissieux, des dispositifs de mise à feu ont été découverts, dans la matinée de ce mercredi 10 février. Un dispositif important a été mis en place et les démineurs ont été appelés.

C’est dans un immeuble de Vénissieux, situé dans le quartier des Minguettes, boulevard Lénine, qu’une patrouille de police, accompagnée d’un chien stups, est tombé dans la matinée de ce mercredi 10 février sur "des dispositifs de mise à feu susceptibles d’être des explosifs" explique la préfecture. L’enquête devra déterminer la nature exacte de ces dispositifs.

Aussitôt, une vaste opération s’est mise en branle pour mener une opération de déminage et mettre en sécurité les habitants. Une maison de quartier a été ouverte pour pouvoir les accueillir le temps de l’opération.

Un nombre important de moyens humains a été mobilisé, police nationale, police municipale, pompier du SDMIS, agents de la ville de Vénissieux et de Grand Lyon Habitat. Le tout supervisé sur place par le sous-préfet Clément Vives en lien avec Michèle Picard, maire de la ville.

La préfecture se félicite de la "bonne coordination des services" qui a permis "une intervention efficace".

L’enquête a été placée sous l’autorité du Procureur de Lyon.

Faire défiler vers le haut