Procès Bosch Bosch : verdict le 4 mars

Leur avocat, Pierre Masanovic a rappelé, comme l'exige la loi, "les faits qui laissent à supposer" que ces ouvriers n'ont pas connu de promotion, contrairement à leurs collègues blancs de la communauté européenne. Joseph Aguera, avocat de Bosch, rejette en bloc toutes ces accusations. Il s'en est pris à la partie adverse : "vous ne démontrez rien. J'ai entendu des mots et des principes mais pas de preuves". L'avocat des plaignants demande 50 000 euros de dommages et intérêts et pour 19 ouvriers, le passage à l'échelon supérieur. L'affaire a été mise en délibéré pour le 4 mars.

Lire notre article, sur lyoncapitale.fr, présentant les enjeux de cette affaire.

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo