Sylvie Guillaume
© Océane Fournier

PS: “Il faut progresser pour une harmonisation vers le haut”

L’AUTRE DIRECT – La députée européenne sortante Sylvie Guillaume était l’invitée de notre émission vidéo, ce mardi matin. La numéro 2 du Parti socialiste dans la région Sud-Est compte mobiliser pour les élections européennes.

Dans un dernier sondage, ce lundi, le Parti socialiste était seulement crédité de 16 % des intentions de vote pour les élections européennes de dimanche, derrière l'UMP et le FN.

Concernant les membres de son groupe, la candidate PS Sylvie Guillaume estime qu’ils "travaillent beaucoup au Parlement européen". "Nous exerçons un mandat passionnant, ouvert sur le monde, qui nourrit et répond à des enjeux de quotidienneté", avoue-t-elle.

Rappelant la directive sur les travailleurs détachés, la candidate PS la juge "trop libérale pour le moment", mais elle trouve qu’elle a "contribué à protéger un certain nombre de salariés". "Il est faux de dire que les personnes qui viennent travailler en France ne sont pas payées de la même manière que les Français", exprime Sylvie Guillaume.

La candidate PS juge qu’il faut "progresser pour une harmonisation vers le haut" en supprimant le dumping social et fiscal. Cela a créé des salariés "low cost" et des entreprises qui "n’arrivent pas à survivre dans d’autres Etats", d’après Sylvie Guillaume.

Elle estime qu’"il n’existe pas à l’heure actuelle de politique migratoire construite correctement en Europe." Elle désire un réel "codéveloppement" des Etats membres pour être plus efficace à ce sujet et "qu’il y ait une solidarité européenne en matière de migration".

"Une grande part de pédagogie et de volonté politique serait nécessaire pour pallier le problème de l’intégration au sein de l’Union européenne", estime la candidate du Parti socialiste.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut