pollution météo lyon
©Tim Douet

Qualité de l'air à Lyon : dégradation dès ce lundi

Si la qualité de l'air était relativement bonne à Lyon cette semaine, elle va se dégrader dès ce lundi 5 août. Une tendance qui se confirmera toute la semaine prochaine.

Dernières bouffées d'un air d'une qualité encore relativement bonne ce dimanche 4 août à Lyon. Après un air respirable cette semaine, la tendance sera à la dégradation la semaine prochaine. Dès ce lundi 5 août, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes prévoit une chute de l'indice de qualité de l'air de 55 à 67 sur 100 dans la capitale des Gaules. Une baisse qui le fait passer de de jaune, "bon", à orange, "médiocre". Autour de Lyon, particulièrement au Nord et au Sud, l'indice sera même orange foncé.

A cela s'ajoute une concentration de plus en plus forte des pollens d'ambroisie, particulièrement allergisants. Toute la vallée du Rhône est concernée.

Comment se protéger de la pollution à Lyon  ?

à lire également
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Une nouvelle fois, Gérard Collomb s'est opposé au scénario d'une résiliation immédiate du contrat Rhônexpress voulu par le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld. L'élu a encore plaidé pour une médiation.
5 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 4 août 2019

    Regardons notre société en face, elle est empoisonnée dans de nombreux domaines, et le système actuel est incapable de réparer cela (trop couteux, personne ne veut payer, etc).
    .
    Résultat de la gestion par la génération "30 glorieuses" qui n'avaient absolument rien de glorieuses.
    .
    Il est temps de prendre la main pacifiquement sur la destinée de l'humanité.

    1. vieux caladois - 4 août 2019

      et alors ?

  2. Sac75 - 5 août 2019

    ça sera de pire en pire il est temps que les gouvernements, les élus et le peuple ouvre les yeux sur les conséquences désastreuses des industries sur l'environnement !

    1. Abolition_de_la_monnaie - 5 août 2019

      Mais le peuple et ses chefs sont pris aux pièges de l'activité économique monétiste, qui exige de faire des "salaires", des "bénéfices", des "taxes" et ceci en permanence...
      Voilà pourquoi "fermer une usine polluante" pose des problèmes sociaux etc et ne se fait pas.
      Les "coûts" ne nous permettront pas de changer la situation. Il faut changer de système pour que les "coûts" ne soient plus le mur habituel (mur appelé également "le réalisme économique").
      .
      PS/ l'article "Comment se protéger de la pollution à Lyon ?" sous ce présent article, est assez... kafkaïen...

      1. vieux caladois - 5 août 2019

        et alors ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut