Radicalisation : plus de 200 signalements dans le Rhône

Le département du Rhône fait partie des départements où les cas de radicalisation sont les plus nombreux avec l’Ile-de-France, la Haute-Garonne et les Alpes-Maritimes.

Les chiffres ont presque doublé en moins d'un an. Le Figaro diffuse aujourd'hui une carte de France des individus signalés en voie de radicalisation depuis avril 2014. Sur la totalité des cas français, 70 % sont des hommes et 80 % sont majeurs.

Dans le département du Rhône, plus de 200 signalements ont été réalisés depuis la mise en place de la plateforme anti-djihad. Ces individus ont été signalés par leur entourage ou par les services de l’État comme la police, la Gendarmerie ou l'Education nationale. La plupart ne seraient pas seuls devant leurs ordinateurs, 95 % des cas sont liés à un contact humain, selon l'unité de coordination de la lutte antiterroriste.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut