RommerHotel pour chat
© Tim Douet

Rage : quelques règles pour voyager avec son animal

Malgré l’immunisation de la France contre la rage depuis 2001, la maladie continue de sévir dans de nombreux autres pays. Les transmetteurs les plus fréquents restent les animaux sauvages, notamment les chiens et les chats. La préfecture du Rhône tenait donc à rappeler quelques conseils préventifs aux touristes lyonnais, désireux de partir en vacances avec leur animal de compagnie dans ces contrées atteintes par la maladie.

Voyager sans animal de compagnie implique aussi de faire attention. Dans les pays où sévit la rage, il faut éviter de toucher un chien ou un chat errant. Une griffure ou une simple "léchouille" sont des actes suffisants pour transmettre la maladie. Dans ce cas, il est conseillé de laver la zone touchée avec du savon et de contacter les autorités sanitaires locales rapidement. De plus, il ne faut jamais ramener en France ou en Europe un animal dont les exigences sanitaires réglementaires ne sont pas respectées (identification, vaccination…). Cela risquerait une propagation de la maladie.

Si, en revanche, vous souhaitez voyager avec un animal de compagnie, les législations diffèrent selon votre destination.

En France

En France Métropolitaine, Corse, Martinique et Guadeloupe, l’identification par puce électronique ou par tatouage est la seule norme exigée. À la Réunion, un certificat de bonne santé par son vétérinaire moins de 5 jours avant le départ doit être établi. La vaccination antirabique est toujours exigée en Guyane Française, comme il s’agit d’un département toujours emprunt à la maladie de la rage.

En Europe

Votre animal devra être vacciné contre la rage et vous devrez vous munir du passeport européen que vous aura donné au préalable votre vétérinaire pour voyager en Europe.

Si vous souhaitez vous rendre au Royaume-Uni, en Irlande, en Finlande ou à Malte, il faudra comme condition supplémentaire que votre animal soit traité contre l’échinococcose 120 à 24 heures précédant le départ.

En dehors de l’Union Européenne

Il est impératif de se renseigner auprès de l’ambassade concernée pour connaître les règles à suivre. Ces règles, devront être transmises à un vétérinaire traitant. En cas d’absence d’informations de l’ambassade, l’animal doit au minimum être identifié et avoir un passeport, être vacciné contre la rage et avoir un certificat international de bonne santé établi par le vétérinaire traitant dans la semaine précédant le départ.

De retour en France, il peut être nécessaire, suivant le pays, de faire des tests à votre animal dans des laboratoires agréés pour confirmer l’efficacité du vaccin contre la rage.

Pour tout renseignement supplémentaire, contacter Karine Deschemin de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) au 04 72 31 37 48
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut