Michel Reppelin
© Tim Douet

Reppelin : “Les trottoirs ne sont ni de droite ni de gauche”

L’Autre Direct – Ce mercredi à 9h, Michel Reppelin était notre invité en direct sur Lyoncapitale.fr. L'ancien maire de Collonges-au-Mont-d'Or est encore pour quelques jours président du groupe charnière Synergies au Grand Lyon.

En 2001 et 2008, ces maires des petites communes du val de Saône ont voté pour Collomb à la présidence de la communauté urbaine, voulant “éviter les conflits” entre la ville-centre et le Grand Lyon, justifie Michel Reppelin, et jouant “sur des projets”. Son bilan ? “On est gagnants dans nos communes”, répond Michel Reppelin.

Pourtant, Synergies est un groupe constitué d'élus Divers droite. Non, réplique Michel Reppelin, ce sont des maires “sans étiquette, Divers droite ne veut rien dire”. À la droite, ils lançaient jusque-là : “Gagnez la ville, on verra après !” Aujourd’hui, Michel Reppelin refuse de se prononcer sur le duel Collomb-Buffet.

L'intégralité de l’entretien en vidéo ci-dessous.

2 commentaires
  1. bruitdevert - mer 9 Avr 14 à 15 h 12

    Le groupe Synergie c'est le Parti Radical de la 4ème République, la minorité qui fait la majorité. Et tout cela profite à une poignée d'électeurs d'une zone géographique plus aisée au détriment de communes plus peuplées et dont les besoins sont importants. Cherchez l'erreur !

  2. kaoetic - jeu 10 Avr 14 à 17 h 04

    En dessous des trottoirs qui ne sont ni de droite ni de gauche ,quelle haute pensée, s'y trouvent les caniveaux !...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut