Retour du moustique tigre : tout ce qu’il faut savoir

Le département du Rhône a été placé en vigilance rouge pour la présence détectée de moustique tigre et les maladies qu’il véhicule. 

L’Agence régionale de santé (ARS) et le ministère des Solidarités et de la Santé appellent à la vigilance quant à la présence de moustiques tigres, détectée dans le Rhône et dans 67 autres départements de France. En région Auvergne-Rhône-Alpes, 10 départements sur 12 sont concernés (seuls l'Allier et la Haute-Loire font figure d'exception), les moustiques tigres y étant actifs de mai à novembre.

Lire aussi : Moustique-tigre : le Rhône en vigilance rouge

Ces insectes originaires d'Asie, dont le développement en métropole remonte à 2004,  sont porteurs de maladies telles que chikungunya, zika ou la dengue. Les moustiques-tigres piquent principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule.

Ce sont les zones les plus urbanisées qui sont à l’origine de la reproduction des moustiques tigres. Ainsi, toutes les zones agglomérées le long du Rhône et de la Saône, en aval de Lyon (Valence, Montélimar, Privas, Aubenas, Lyon) sont colonisées. Les départements de ces secteurs ont entre 62 et 82% de leur population exposée.

L'Agence régionale de santé a confié à l'Entente interdépartementale Rhône-Alpes pour la démoustication (EIRAD) la surveillance de l'aire d'implantation du moustique et la lutte antivectorielle, dont celle contre le moustique tigre fait partie intégrante Cette mission a été déléguée dans le cadre d'un marché public pluriannuel. En 2021, cette activité a donné lieu à un financement de 204 000 €.

Les pharmaciens lyonnais préviennent d’une prochaine vague de piqures de moustiques tigres la semaine prochaine.

Les bonnes pratiques à adopter 

L’Agence régionale de santé (ARS) propose des gestes simples pour éviter la prolifération des moustiques proposés

  • Couvrir les réservoirs d’eau pluviale
  • Nettoyer régulièrement les gouttières, les regards et les caniveaux et vérifier leur bon écoulement
  • Jeter ou ranger à l’abri les objets ou les récipients pouvant contenir de l’eau
  • Vider ou renouveler une fois par semaine les coupelles de pot de fleurs ou les remplir avec de sable
  • Valoriser les déchets verts, en évitant les stagnations d’eau
  • Eviter les dépôts sauvages et recycler les déchets dans les filières appropriées.

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut