Rhône : 1076 tonnes de pesticides dangereux vendues chaque année

Entre 2008 et 2013, plus de mille tonnes de pesticides dangereux pour la santé ont été vendues chaque année dans le Rhône. L’équipe de Cash Investigation, l’émission d’Élise Lucet, publie aujourd’hui des données chiffrées grâce à une carte de France interactive.

Glyphosate, 2,4-d, Folpel, Mancozebe ou Amitrole... Ces noms ne vous évoquent peut-être pas grand-chose. Il s'agit des cinq pesticides les plus vendus dans le département du Rhône. Tous sont autorisés, bien qu'ils soient fortement soupçonnés de favoriser les cancers. L'équipe de Cash Investigation dénonce dans un documentaire et sur cette carte interactive l'utilisation légale et massive de ces produits dans les exploitations agricoles françaises.

Chimie de synthèse et produits naturels

Parmi les deux grands gagnants du top des pesticides les plus vendus dans le Rhône, on trouve le glyphosate et le 2,4-d. Le premier est potentiellement cancérigène d'après le Centre international de la recherche contre le cancer, mais pas pour l'Agence de protection de l'environnement américaine. Le second, accusé d'être un perturbateur hormonal potentiellement cancérigène, est utilisé sur les cultures de céréales ou les arbres fruitiers comme les pommiers.

Les cinq produits pointés du doigt sont issus de la chimie de synthèse. Ils agissent pour préserver les cultures des mauvaises herbes et autres champignons. Mais ces qualités chimiques se retrouvent aussi dans la nature, sans forcément nécessiter l'utilisation de la chimie de synthèse. À titre d'exemple, l'ail est naturellement un très puissant fongicide.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut