Christophe Castaner © Tim Douet

Rhône : votes non comptabilisés ? Castaner modifie sa circulaire

Désormais, seules les villes de moins de 3500 habitants ne feront pas l'objet d'un nuançage politique et non 9000 comme cela était prévu initialement. 

Comme nous l'écrivions le 21 janvier dernier, une circulaire du ministère de l'Intérieur a modifié les règles de comptabilisation des résultats électoraux prenant le risque de rendre invisibles 50 % de la population française et 27,7 % de la population du Rhône. Censuré la semaine dernière par le Conseil d'État, ce texte a été modifié par le Gouvernement. Ainsi, le ministre de l'Intérieur a indiqué que le nuançage politique disparaîtra seulement pour les communes de moins de 3500 habitants, et non 9000 comme cela était prévu initialement. Le seuil de 3500 habitants a été utilisé lors des municipales de 2008. 

Lors des élections, les services de l'État attribuent des nuances politiques en fonction des positionnements des candidats. En tout, 24 nuances sont codifiées. L'objectif est d'harmoniser les résultats pour créer au niveau national une grille de lecture plus simple à analyser et ainsi en tirer des enseignements sur les rapports de force en présence. Selon nos calculs dans le Rhône près de 30 % des habitants n'auraient pas vu leur vote pris en compte avec ce mode de calcul. Selon le dernier recensement de l'Insee, 10 % des habitants de la métropole de Lyon vivent dans une des 34 communes comptant moins de 9000 âmes. Dans le département du Nouveau-Rhône, ce chiffre monte à près 80 % de la population. 

Municipales  : 30  % des habitants du Rhône non comptabilisés  ?

Faire défiler vers le haut