Plaque commémorative en la mémoire de la rafle de la rue Sainte-Catherine

Rue Sainte-Catherine à Lyon : la plaque nettoyée, une enquête en cours

La plaque commémorative de la rafle de la rue Sainte-Catherine à Lyon avait été dégradée. Les images de vidéoprotection sont en cours d'exploitation.

Lundi, la plaque commémorative de la rafle de la rue Sainte-Catherine, en mémoire des 86 juifs arrêtés par la Gestapo le 9 février 1943 à Lyon, avait été dégradée. 59 des 86 noms gravés ont été barrés. Ces dégradations ont été rapidement nettoyées. Selon la police, aucune plainte n'était déposée jusqu'à présent, les images de vidéoprotection sont en cours d'exploitation et une enquête a été confiée à la Brigade de Sûreté Urbaine.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut