RUMEURS A LA CEGID

Pas de rachat en vue pour la société de Jean-Michel Aulas, mais des rumeurs continuent

Les rumeurs de rachat et de prise de position dans le capital ne courent plus à la Cegid : elles galopent. La dernière en date ? Lors d'un séminaire réunissant les cadres de la boîte, les dirigeants auraient annoncé le nom du futur repreneur de la société de Jean-Michel Aulas. Alors, info ou intox ? Petit rappel des faits : début juillet, la Cegid annonçait avoir confié une mission de conseil sur l'évolution de son capital à la banque d'affaire Lazard Frères. On disait "JMA" prêt à vendre ses parts du capital à des fonds étrangers, la vente semblait imminente. Revirement fin août, lors de la présentation des résultats semestriels, JMA change de discours et souligne qu'il privilégie la piste de l'élargissement du capital plutôt qu'une vente. Selon les Echos daté du 12 septembre, les trois fonds intéressés en juillet par une participation au capital de la société d'édition de prologiciels de gestion auraient été refroidis par la crise financière du mois d'août. Le 15 septembre était fixé comme date butoir pour déposer une offre. Et depuis, rien de nouveau. Hormis Tocqueville Finance et Richelieu Finance qui sont montées respectivement à 6,55 % et 5 % du capital.

Du côté de Cegid, on assure que "la réflexion est toujours en cours sur l'évolution du capital de la société" et on s'abstient de tout commentaire prématuré. Le service de communication a démenti les informations des Echos mais n'en dit pas plus. "La direction laisse planer des incertitudes : depuis juillet on est dans une expectative floue. On est au courant de rien, même à titre confidentiel puisque la direction n'a pas consulté les représentants du personnel" confie un syndicaliste. Pour Alain Bouchard de la CFDT, l'imminent rachat est une "fausse rumeur". Une chose est sure, tant que Cegid ne fera pas une annonce officielle, ce genre de rumeurs continuera d'aller bon train dans la société de prologiciels.

à lire également
Pierre-Yves Gomez © Antoine Merlet
Pierre-Yves Gomez est économiste, essayiste et professeur à l’EM Lyon, où il dirige l’Institut français de gouvernement des entreprises. Dans L’Esprit malin du capitalisme (Desclée de Brouwer, 2019), il montre comment le capitalisme s’approprie tous les aspects de notre existence et dans quelle mesure il influence nos modes de vie. Entretien.
Faire défiler vers le haut