Chantier musée © Tim
Chantier à Lyon © Tim Douet

"Sur le Grand Stade, il y a 80 % de travailleurs détachés"

La CAPEB du Rhône dresse un constat sévère au sujet de l'emploi des travailleurs détachés sur les chantiers dans le département et en métropole. Sylvain Fornes, le président de la Capeb du Rhône est, à cette occasion, l'invité de l'Autre Direct, ce mercredi 28 janvier.

La CABEP du Rhône souhaite changer les pratiques concernant l'emploi des travailleurs détachés. L'organisation du bâtiment estime que 7500 d'entre eux travaillent de manière illégale alors que, dans le Rhône, 2 200 emplois ont été supprimés en 2014 dans ce secteur.

Sylvain Fornes cible surtout les employeurs malveillants, "qui exploitent des gens". Actuellement, le plus gros chantier, celui du Grand Stade, emploie selon le président de la CAPEB du Rhône, 80 à 90 % de travailleurs détachés. "Le chantier est très souvent contrôlé, il n'y a pas de travailleurs détachés illégaux", précise-t-il.

à lire également
D'après le dernier point dans la région dimanche soir, le 29 mars, 2150 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés dans la région dont 503 en réanimation. 111 personnes sont mortes du coronavirus dans le seul département du Rhône.
14 commentaires
  1. carton rouge - 28 janvier 2015

    Sur le chantier du Grand stade à Décines il est plus rapide de compter les travailleurs français que ceux détachés. 3,5 millions de chômeurs attendent. Pendant que Vinci s'enrichit, on paye des indemnités à ceux que pointent à Pôle-Emploi.

  2. stivostine69 - 28 janvier 2015

    Magnifique cogestion de l'UMPS depuis 30ans, qui abouti a ce genre d'état de fait qui annonce un grand changement à venir.Quand à la légalité annoncée des ouvriers détachés, j'avoue avoir un énorme doute non pas sur les contrats de travail mais sur par exemple les temps de travail, les conditions d'hébergement, la sécurité ....

  3. bruitdevert - 28 janvier 2015

    J'avais cru comprendre que d'après JM Aulas et G Collomb la construction du grand stade allait créer des emplois pour les ouvriers du BTP de notre région ? J'aurais mal compris alors ?

  4. Collombitude - 28 janvier 2015

    On avait bien compris que pour faire avaler la pilule à nous pauvres habitants de l'Est, l'outil de gouvernance préféré de Collomb/Aulas/Sturla a été la PROPAGANDE. Les modes doux, les emplois, le rayonnement, le projet structurant, emblématique,de nouvelles routes pas pour le stade mais pour nous, pauvres idiots, les retombées pour ces pauvres habitants qui n'attendaient que le GRAND stade du GRAND Lyon au bord du GRAND large, pour desservir les intérêts du GRAND Collomb et du GRAND Aulas. Combien de Décinois travaillent au stade? Aucune révélation de ce coté, après la propagande le silence!

  5. kaoetic - 28 janvier 2015

    Tiens où sont les services de l'Etat : inspection du Travail, de l'Urssaf,des Impôts, de la concurrence ? Le Préfet serait il 'aux champs' ? Plus facile d'aller importuner les artisans du coin. C'est avec çà que nos responsables veulent faire aimer l'Europe?...

  6. Marine - 29 janvier 2015

    @Carton rouge, je ne suis pas trop d'accord avec vous, malgré que je sois contre la construction du Grand Stade. Vinci étant une très grosse société, il lui est donc impossible d'embaucher de salariés 'détachés'. Même dans le cas ou Vinci soumettrait les travaux, les sous-traitants de Vinci, sont très très contrôlés. Je pense que les salariés 'détachés' ou 'non en règle' sont plus dans des petites structures. Si vous voulez attaquer VINCI, chercher plus dans le prix ou les contrats ST que sur les salariés.

  7. kaoetic - 29 janvier 2015

    Marine vous semblez d'une grande naïveté ? A moins que vous ne soyez salariée de ces grands groupes du BTP qui sont reconnus pour leur grand humanisme. Il est très facile de contourner la réglementation du travail par la sous-traitance dans un contexte de service de l'Etat plus préoccupés à tracasser ceux qui sont déclarés et sont connus de longue date des services ...

  8. ARTISAN69 - 29 janvier 2015

    Les chiffres de sous traitance sur ce chantier sont ceux qui sont déclarés à la DIREECT donc ils ne peuvent en aucun cas être remis en question puisque ce sont ces grands groupes eux même qui les ont déclarés....à moins qu'ils aient fait des faux et dans ce sens là, ils n'y ont aucun intérêt !!!

  9. Collombitude - 29 janvier 2015

    @Marine 'Actuellement, le plus gros chantier, celui du Grand Stade, emploie selon le président de la CAPEB du Rhône, 80 à 90% de travailleurs détachés.' Contestez-vous cette affirmation?. Employer des travailleurs détachés n'est pas illégal, paiement au SMIC, charges sociales payées dans le pays d'origine. Les Vinci et autres ne s'en privent pas; c'est légal.Sur les 2000 emplois 200 à 400 sont donc occupés par des français. Vanter la création d'emplois de ce projet, pour lutter contre le chômage est un mensonge digne du tandem Aulas/Collomb, c’est de la propagande, celle qui conduit à l’abstention, même à l’incivisme, ce n’est pas acceptable. Patience, les mensonges vont apparaître, surtout quand il faudra rembourser le stade !

  10. aegir - 4 février 2015

    La CAPEB, ce sont bien ces mêmes petits patrons qui ont fait du lobbying pendant 30 ans afin que le nombre d'inspecteurs du travail reste au même niveau qu'au 19ème siècle, et maintenant ils se plaignent que les grands groupes emploient de manière illégale des travailleurs détachés sans être contrôlés ???

  11. freddo - 8 février 2015

    Tout ces commentaires de vieux grincheux me font vraiment rire !! Le travail détaché est parfaitement légal car il découle des transpositions de l'Union Européenne... Rien ne peut être reproché ni à Vinci, ni au maître d'ouvrage. Ce chantier, très médiatisé, est hautement surveillé. Aucun travailleur illégal n'a été constaté, ni aucun accident significatif d'ailleurs (hormis pied foulé, coup de marteau sur les doigts, etc.). Alors chuuuuut !! Si vous souhaité crier votre rage, direction...Bruxelles

  12. Collombitude - 8 février 2015

    Bien d'accord avec Fredo, c'est légal, sauf que le compte n'y est pas, c'est 800 emplois au lieu des 2500 tant vantés par les tenants du projet, le mensonge est érigé en méthode de gouvernance, ce n'est pas acceptable que l'on soit pour ou contre, en dehors de toute passion aliénante.

  13. Robes Pierre - 8 février 2015

    les règles de transposition du droit européen s'appliquent, à ceci près que 55% des français n'étaient pas d'accord , dans les 45% restant nombre d'entre eux n'ont pas sentis venir le vent de la libéralisation des règles, La France verse 22 Milliards à l'Europe soit 18% des recettes totales, elle en reçoit 13 milliards,les 2/3 destinés à l'agriculture, sans tenir compte de l'évasion légale des charges par ces travailleurs communautaires , de quoi payer largement Nos travailleurs nationaux.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut