Vu de Lyon
©Tim Douet

Taux de chômage en hausse et croissance modérée pour la Région

L'INSEE dévoile aujourd'hui son dossier sur la conjoncture économique du dernier trimestre pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Selon les chiffres récoltés, l'activité de la région "résiste".

Le constat sur l'évolution de l'activité économique de la région est mitigé pour ce dernier trimestre. De nombreuses disparités existent suivant les lieux ou les secteurs d'activités. Par exemple, alors que les exportations de la Région ralentissent mais continuent de progresser de 1 %, le nombre de mises en chantier de logement continuent de baisser (- 0,2 %), tout comme le chiffre des autorisations de construire (-3,6 %).

Plus d'intérimaires et moins de salariés dans l'industrie

Si l'emploi intérimaire est à la hausse, la construction et l'industrie perdent des salariés. La région compte 2100 emplois supplémentaires au troisième trimestre, cette progression de 0,1 % par rapport au trimestre précédent s'explique surtout par l'augmentation des emplois en intérim. Sur une période d'un an, 7 800 nouveaux emplois étaient pratiqué via l'intérim sur les 13 700 de la Région. Les chiffres concernant l'emploi diffèrent suivant des lieux. Ainsi, la Savoie (+0,8 %), le Puy de Dôme (+0,4 %) et le Rhône (+0,2 %) voit le nombre d'emploi augmenté très légèrement, tandis que l'Allier, la Drôme ou le Cantal voient les chiffres à la baisse (-0,5 %).

Un petit plus pour l'activité hôtelière

Sur l'année, la fréquentation hôtelière de la région a augmenté de 5 % par rapport à l'année dernière, pour atteindre le chiffre de 6,8 millions de nuitées. Tous les départements sont concernés par une augmentation du nombre de nuitée en hôtel, en dehors du département de l'Ain, où les chiffres restent stables par rapport aux études précédentes. L'Ardèche et la Drôme se distinguent particulièrement avec des augmentations du nombre de nuitées de plus de 10 %.

Un taux de chômage en légère augmentation

Après quatre semestre de stabilité, le taux de chômage de la Région Auvergne-Rhône-Alpes augmente de 0,2 points. Au troisième semestre 2015, 9,1 % de la population active de la Région est au chômage. Malgré cette hausse, la Région fait toujours partie des quatre régions françaises au taux le plus bas. En France, le taux de chômage pour ce trimestre est de 10,2 % de la population active.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut