UMP, milloniste, villieriste, une alliance de fer sans gant de velours !

Dans cet " arc en ciel " Dominique Perben est plus proche du brun que de n'importe quelle autre couleur. Toutes celles et ceux qui ont fait de la question des Droits de l'homme, de la justice et de la défense des principes égalité et de fraternité, un axe essentielle de leur pratique sociale, savent que sous la dernière mandature de Jacques Chirac le couple de fer " Sarkozy-Perben " a modifié en profondeur, le code pénal et le code de procédure pénal. Les lois dites Perben 1 et Perben 2 sont une véritable déclaration de guerre à la société. Ces lois qui s'appliquent aujourd'hui au quotidien devant les juridictions pénales organisent très concrètement la pénalisation des sdf, des prostituées, de la jeunesse dans les cages d'escalier, elles légalisent ce qu'il y a de pire "les lettres anonymes de dénonciation" en organisant le témoignage sous X et comme cela n'est pas suffisant elles réduisent les droits de la défense !

Dominique Perben sait que Lyon est une ville dont le marqueur idéologique est à droite (petit rappel : aux dernières élections municipales la droite était majoritaire en voix). Pour lui, rassembler l'ensemble des droites, non pas dans un "programme commun" clair net et précis, mais plutôt dans un regroupement idéologique sur le modèle qui a permis la victoire électorale de Sarkozy, est la condition de sa victoire aux élections municipales de mars prochain. Aujourd'hui il a déjà rallié l'équipe à Millon, Fabienne Levy, les villieristes et demain il s'attaquera à l'implosion du Modem...

Cette alliance scelle un ordre nouveau pour la droite sous l'égide du Président de la République.

Cette alliance vient de loin, elle a une histoire qui démarre au lendemain de la victoire de la gauche en 1981, victoire que la droite n'a jamais réellement acceptée. La reconquête idéologique et culturelle de la société française prend racine dans divers groupes de réflexions et dans les succès électoraux du FN. En effet dès 1981, le FN est le seul parti qui a pris une posture ouvertement de droite, cette posture a fait ses premiers succès électoraux de 1984, rivalisant ainsi avec la droite "classique". Les militants d'extrême droite auront servi à 'muscler' la droite, cette droite qui pour beaucoup d'entre eux n'existait plus depuis 1945. La droite dite décomplexée est née dans ces années là... En mars 2007 Nicolas Sarkozy devient ainsi le premier homme de droite depuis 1981 qui a réussi à rassembler sous son nom l'ensemble de l'électorat de droite dès le premier tour des élections présidentielles, faisant chuter le FN. Sa victoire est une triple revanche. Revanche contre la France de 1945, revanche contre les espoirs de 68, revanche contre la victoire de 1981.

Cette reconquête a été possible car les partis de gauche et écologiste ont abandonné la société aux effets destructeurs de la mondialisation libérale qui creuse les inégalités, détruit culturellement et écologiquement la terre des hommes. En effet depuis 24 ans certains partis de gauche accompagnent le libéralisme ; d'autres se satisfont d'une simple posture de dénonciation et de protestation.

Quand Dominique Perben accepte l'existence d'un " ministère de l'immigration et de l'identité nationale " cela signifie très concrètement qu'il partage les idéaux de Patrick Louis, l'homme orchestre du MPF sur la région avec lequel il vient de signer un accord politique ; ainsi un pont est tendu vers le FN même s'il jure que non jamais il ne négociera avec Bruno Gollnisch... Il peut le dire car il n'a pas besoin de cette négociation.

L'accord MPF/ UMP a permis en Vendée que de Villiers soit régulièrement élu, pour ce faire il est sans candidat UMP face à lui... Sur les 337 articles et 49 pages, mis à part l'article 122 qui propose de " laisser tomber en désuétude la loi Veil " qu'est ce que Dominique Perben ne signerait pas du programme du MPF ? Qu'on en juge, ce programme propose de " libéraliser le travail de la pression administrative, de libérer le pouvoir d'achat en mettant fin au 35h et en baissant les impôts, d'abandonner les régimes spéciaux de retraite, de mettre fin à l'assistanat, de faire de l'accession à la propriété une priorité, de rétablir le respect, l'effort et la discipline à l'école, de stopper les flux migratoires, de lancer une politique de co-développement, de bannir la culture de l'excuse et de réprimer sévèrement les mineurs délinquants... " Non ce n'est pas le programme de l'UMP c'est celui du MPF.... !

A la lecture de l'ADN politique de Dominique Perben, Patrick Louis et des millonistes, il y a confusion ils sont identiques.

Leur morale ne sera jamais la même que la nôtre, leur cynisme politique signe leur défaite de demain.

Mais que font les gauches à Lyon face à une droite à l'offensive qui a décidé de ne pas en rabattre sur son programme ? Il serait vain et illusoire de se contenter d'un accord sans programme du PS, PC, Verts et Gaec avec l'objectif unique du ralliement des restes du Modem pour remporter une simple victoire électorale.

Bruno Guichard, Bertrand SAYN

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut