L'Ain dévoile ce lundi 28 mars, son dispositif d'aide aux réfugiés ukrainiens.
L’Ain dévoile ce lundi 28 mars, son dispositif d’aide aux réfugiés ukrainiens.

Un bus transportant une cinquantaine d'enfants ukrainiens est arrivé dans le Rhône ce jeudi

Un bus transportant des ukrainiens, en majorité des enfants, est arrivé à Saint-Pierre-de-Chandieu dans le Rhône jeudi 3 mars. Un trajet de 1 900 kilomètres, long de 48 heures.

Ils chantent l'hymne de leur nation à peine sortis du bus. 52 réfugiés ukrainiens sont arrivés à bon port jeudi 3 mars. Après un trajet long de 48 heures et 1 900 kilomètres parcourus, ils ont été accueillis par des familles d'accueil de la commune, tôt dans la matinée.

Le bus, parti de Lviv, ville à l'ouest de l'Ukraine, deux jours avant, a acheminé jusque en France 52 réfugiés, principalement des enfants âgés de 2 à 17 ans. Tous ont fui leur pays, 7 jours après l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes. Un long périple qui aurait du s'achever encore plus tôt jeudi 3 mars. Effectivement, le bus est tombé en panne à 5 heures du matin à 80 kilomètres de la commune, après plus de 2 000 kilomètres parcourus. Finalement, "le maire à pu débloquer la situation en contactant les cars Faure, qui n'ont pas hésité un instant à leur venir en aide, en offrant un car pour aller les récupérer".

Et cette commune située au sud-est de Lyon n'est pas choisi au hasard. Certains d'entre eux connaissent la ville : ils viennent une fois par an avec l'association de danse "Les joyeux petits souliers".

Une école pour ces réfugiés ?

Selon nos confrères de Radio Scoop, la mairie de la commune envisage même d'intégrer les enfants à l'école. Ces enfants, dont la majorité comprend le français, pourrait alors "participer aux activités sportives pour ne pas rester seuls dans leurs coins", indique la commune. Plus encore, ils pourraient alors "profiter des infrastructures de la ville", détaille la municipalité.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut