Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
24,5% des enfants sont touchés par la pauvreté à Lyon © Tim Douet

Un enfant sur cinq est touché par la pauvreté à Lyon

L'INSEE publie, ce vendredi 30 avril, un rapport indiquant que 24,5 % des enfants sont touchés par la pauvreté à Lyon, et 310 500 enfants dans la région Auvergne-Rhône-Alpes en 2018.

Un chiffre important qui alerte sur la précarité de ces enfants. L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) publie son rapport pour l'année 2018. Bien que l'étude soit datée de trois ans, la situation semble toujours être la même pour l'année 2021. Le taux de pauvreté des enfants est de 18,4 % pour la région, sur un total de 1,8 millions d'enfants. En comparaison, la moyenne nationale en France est à 18,9 %.

"Les enfants pauvres sont particulièrement nombreux dans les grandes métropoles et dans certaines intercommunalités de l’Allier, de l’Ardèche et de la Drôme", explique le rapport. Ce taux atteint en effet, 28,8 % à Saint-Etienne, 24,6 % à Clermont-Ferrand, et 21,1 % à Grenoble.

Le taux de pauvreté des enfants est de 18,4 % pour la région, sur un total de 1,8 millions d'enfants.

Les familles monoparentales plus touchées

Les enfants qui vivent au sein d’une famille monoparentale ou nombreuse sont également plus souvent exposés à la pauvreté : "le taux de pauvreté des personnes ayant au moins un enfant de moins de 18 ans est de 12,7 % pour les couples avec enfant, contre 33,4 % pour les familles monoparentales, 19,4 % pour les ménages complexes", selon l'INSEE pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour mémoire : Le taux de pauvreté correspond à la proportion de personnes dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. Par convention, ce seuil est fixé à 60 % du niveau de vie
médian métropolitain, soit 1 087 euros par mois en 2018. Le taux de pauvreté des enfants correspond à la part d’enfants vivant dans un ménage dont le niveau de vie se situe sous le seuil de pauvreté.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut