Un immeuble terrorisé

Depuis quelques mois, un pyromane a décidé de leur rendre la vie insupportable.

"On dirait qu'ils attendent le pire pour agir". Cet habitant de la résidence Dupasquier située au 34 rue Jean-Baptiste Say dans le 1er arrondissement de Lyon semble complétement désabusé. Depuis quelques mois, les incidents se multiplient dans cet immeuble pourtant d'habitude si paisible. Cet été, l'ascenseur a été mis à feu au rez de chaussée et envoyé enflammé au dernier étage. Catherine- Isabel Baudry, directrice de la communication de l'OPAC du Grand Lyon revient sur cet incident qui aurait pu très mal finir. "Fort heureusement, le pire a été évité puisque le dernier étage n'était pas habité à cette période de l'année. Par contre, les dégats ont été considérables." L'organisme social a du débourser plus de 46 000 euros pour remettre en service l'ascenceur qui fonctionne à nouveau depuis le 30 novembre dernier. Mais ce qui semble avoir le plus choqué les locataires, c'est l'incendie qui a touché une famille résidant au rez de chaussée. "Il y a une quinzaine de jours, vers deux heures du matin, on s'est amusé à mettre de l'essence sur notre palier et à mettre le feu à notre porte. On ne comprends pas, on n'a pas d'ennemis. Il faut vite faire quelque chose, car tout le monde a peur", témoigne l'un des membres de cette famille qui a souhaité garder l'anonymat. Pour l'heure, une plainte contre X a été déposée au commissariat de police du 1er.

L'OPAC du Grand Lyon a mis en place depuis février 2007, un service d'urgence 24 h sur 24 pour les problèmes d'ascenseur avec un numéro d'appel spécifique pour tous ses locataires : le sos ascenseur au 04 72 74 63 78.

à lire également
Pas d'image
Christophe Guilloteau a été élu président du conseil d’administration de l’Office Public d’Aménagement et de Construction du Rhône (OPAC), lundi 18 mai.
Faire défiler vers le haut