Une embuscade contre des policiers

Au lieu de cela, ils sont tombés dans une embuscade. En effet, vendredi soir, peu avant minuit, dix policiers municipaux en civil ont été agressés par plus d'une vingtaine de jeunes, place Louis Pradel. Ils s'étaient rendus à l'Ayers Rock fêter la naissance de l'enfant de l'un des leurs. Mais à peine arrivés, trois jeunes gens qui ont eu affaire à eux les ont reconnus et insultés. Lorsqu'ils sortent du pub une heure plus tard, on les attend. On les suit. Et c'est sur la place Louis Pradel que tout dérape. Car entre l'arrivée et la sortie du pub des policiers, une attaque est planifiée, - ils sont désormais plus d'une vingtaine de jeunes près de la fontaine-, et des projectiles (pierres, bouteilles...) sont rassemblés. Se voyant en difficulté, les agents lancent un appel à la police nationale. Une patrouille qui était dans le secteur intervient rapidement. Bilan : onze personnes interpellées et quatre policiers blessés, dont un a le nez fracturé.

Ce n'est pas la première fois que des agents municipaux se font agresser du côté de l'Hôtel de ville. Dans le quartier, les riverains et commerçants ne sont pas inquiets. Rares sont ceux d'ailleurs à avoir eu vent de l'incident. 'J'ai grandi ici, je suis habituée', déclare Isabelle, du Fournil de l'Opéra. 'Je n'avais jamais lu une affaire pareille mais ça ne fait pas peur', renchérit Stéphane du café Le Moulin Joli. 'Ca ne m'inquiète pas, poursuit Anthony de la brasserie l'Arcade. 'Les gens lisent ça dans les médias, c'est ça qui les effraie.'

'Ce genre de chose arrive peu fréquemment, ce n'est pas typique de Lyon, il y a bien pire dans d'autres villes, confirme M. Meritza, chef de service de la police municipale à la Ville de Lyon. C'est une conséquence de leur métier. Ces agents travaillent sur un secteur où il y a souvent des petits trafics en tout genre, ils dérangent ces jeunes dans leurs petites affaires. Ces derniers ont simplement eu là l'occasion de se venger. '

à lire également
Faire défiler vers le haut