Opération_Sangaris_5

Une humanitaire française enlevée en Centrafrique

Travaillant pour une ONG à Bangui, une humanitaire française a été enlevée ce lundi, en compagnie d’un collègue centrafricain. Son rapt serait le fait de milices chrétiennes.

Une humanitaire française travaillant pour une ONG a été enlevée à Bangui, en Centrafrique, ce lundi 19 janvier, en compagnie d'un de ses collègues centrafricains. L'attaque serait le fait des milices chrétiennes anti-Balakas.

Les ravisseurs réclament la libération de leur leader, le général Andjilo, arrêté samedi par les forces de l'Onu (Minusca). Il serait responsable de massacres de musulmans dans le pays en décembre 2013.

Le ministre français des Affaires étrangères s'est fendu d'un communiqué appelant à "libérer au plus tôt" la femme enlevée et déplorant "un acte contraire au droit humanitaire". Il s'agit du premier enlèvement d'un ressortissant français en Centrafrique depuis que le pays est entré en crise, en 2013.

Faire défiler vers le haut