Christian Duchêne, le maire de Saint-Fons, sur le plateau de 6 minutes chrono.

(Vidéo) "Saint-Fons doit se transformer, Saint-Fons doit changer son image", clame le maire

Christian Duchêne, le maire divers gauche de Saint-Fons, est l'invité de la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono. A la tête de l'une des communes les plus populaires de la Métropole de Lyon, Christian Duchêne évoque la transformation indispensable de Saint-Fons.

C'est l'une des communes les plus populaires de la Métropole de Lyon. La plus enclavée aussi, alors qu'elle jouxte la ville de Lyon. Saint-Fons, 19 000 habitants, trop souvent oubliée, qui s'est beaucoup paupérisée, a de nombreux défis à relever.

"Saint-Fons doit se transformer, Saint-Fons doit changer son image. C'est une ville qui a beaucoup d'atouts, des atouts qui ne sont pas mis suffisamment en valeur. L'image de Saint-Fons n'est pas bonne mais c'est un scandale ! Nous avons des entreprises dans la Vallée de la Chimie exemplaires, innovantes, performantes, elles luttent au niveau international, elles sont le fleuron de notre commune et de la Métropole de Lyon, il faut qu'elles nous servent à changer l'image de Saint-Fons", explique le maire de la commune, Christian Duchêne, sur le plateau de 6 minutes chrono, la quotidienne de Lyon Capitale.

"Le tram est un très gros projet pour la ville, soutenu par les habitants"

En 2025, le tramway, le T10, va arriver et traverser la ville. "Nous aurons enfin un transport en commun lourd pour desservir notre commune. Il faut désenclaver notre ville. Il est difficile de venir sur Saint-Fons, nous sommes de l'autre côté du Rhône, de l'autre côté de l'autoroute, de l'autre côté du périphérique. Le tram est un très gros projet pour la ville, soutenu par les habitants de Saint-Fons", se réjouit le maire. Le T10 rejoindra la gare de Vénissieux à Lyon-Gerland en passant par le coeur de Saint-Fons.

Au cours de l'interview, Christian Duchêne revient aussi sur sa politique d'attractivité commerciale dans la ville, sur la diversité souhaitée des commerces, ainsi que sur ses ambitions en matière de sécurité. "Je n'ai pas de mal à parler de sécurité et de tranquillité sur la commune. Nous avons beaucoup de nuisances. Je ne lâche rien sur la sécurité. C'est une préoccupation des habitants donc c'est ma préoccupation", souligne-t-il.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut