Vidéos privées sur ses ex : classement sans suite pour Lelandais

Trois femmes accusent le suspect mis en examen dans quatre affaires, dont le meurtre de Maëlys, d'avoir filmé les rapports sexuels qu'ils ont eus et de les avoir publiés sur internet. Une affaire classée sans suite, “faute de preuve”.

Au-delà de sa mise en examen dans quatre affaires - le meurtre Maëlys, l'assassinat du caporal Noyer et l'agression sexuelle de deux de ses cousines – Nordahl Lelandais avait fait l'objet de plaintes de trois femmes avec qui il avait eu des relations. Ces dernières avaient découvert des vidéos intimes tournées sans leur accord et postées sur internet. Une affaire dans laquelle la justice vient de classer sans suite, “faute de preuve”, rapporte Le Dauphiné libéré. 

Selon le quotidien, les trois victimes comptent contester ce classement sans suite. “Comme la justice estime qu’il n’y a pas de preuve, on lance un appel à ces autres femmes qui ont, peut-être aussi, été victimes de Nordahl. Il a attaqué un jeune homme, il a attaqué une petite fille. Mais on a l’impression que les femmes n’existent pas dans les dossiers alors qu’il a un énorme passif avec elles”, a déclaré à nos confrères une des victimes. 

Affaire Maëlys  : ces autres disparitions inquiétantes dans la région

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - ven 10 Mai 19 à 11 h 32

    "Faute de preuve" à quel niveau ?
    Ces femmes, sans se connaître, auraient mis ces vidéos sur internet ? Statistiquement, ça tient ? Il n'est pas possible de remonter sur "qui" a déposé ces vidéos sur les plateformes" ? Serveurs inatteignables juridiquement parce que les nationalistes bloquent les infos ?
    Vivement des cours de psycho et de philo dans toutes les écoles. Vous ne voyez pas le rapport ? Alors si vous ne voyez pas le rapport cause à effet, le monde n'est pas près de changer... 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut