Le cirque Crone s’est installé sur un site de la Zac des Gratte-Ciel à Villeurbanne il y a une semaine. (Photo Facebook Cirque Crone)

Villeurbanne : installé illégalement, le cirque Crone maintient ses représentations, explications

En début de semaine dernière, le cirque animalier Crone s’est installé sans autorisation sur un site de la Zac Gratte-Ciel centre-ville, à Villeurbanne. Depuis, la Ville a pris un arrêté lui interdisant d’ouvrir et d’accueillir du public et le propriétaire des lieux a déposé plainte, mais la direction du cirque a tout de même organisé une représentation dimanche 15 mai. Elle se défend sur Lyon Capitale. 

À Villeurbanne, le cirque Crone ne fait plus rire la municipalité et les autorités. Implanté depuis le 9 mai en plein centre-ville, au 130 rue Francis de Pressensé sur la Zac des Gratte-Ciel, le cirque animalier cristallise les tensions en raison de son installation illégale. Contacté ce lundi, Tayson Artigues, l’un des représentants du cirque, explique à Lyon Capitale avoir fait "une demande d’autorisation en amont, mais ils nous l’ont refusé". 


"On ne peut pas se mettre au bord d’une route, il nous faut un emplacement pour que nos animaux puissent être à l’extérieur", Tayson Artigues, représentant du cirque Crone


Interdiction d'ouvrir et d’accueillir du public

Le cirque admet donc s’être installé sans autorisation sur le site détenu par la Serl, mais se justifie en expliquant avoir besoin d’un espace pour faire travailler sa vingtaine de salariés, "on ne peut pas se mettre au bord d’une route, il nous faut un emplacement pour que nos animaux puissent être à l’extérieur", explique M. Artigues. Un passage en force qui ne passe pas du côté de la mairie, où le maire Cédric Van Styvendael a immédiatement pris un arrêté municipal pour "interdire au cirque d’ouvrir et d’accueillir du public". 

Vendredi 13 mai, la Ville de Villeurbanne expliquait sa décision dans un communiqué en précisant que "la compagnie, s’étant installée sans droit ni titre et par voie de fait sur un terrain privé […] la Ville ne peut pas garantir que les conditions sont réunies pour accueillir les habitants en toute sécurité, les commissions municipales et de sécurité n’ayant pas pu procéder aux vérifications réglementaires (risque incendie, accessibilité, etc.)". Par ailleurs, elle rappelait que Villeurbanne "s’est toujours positionnée contre l’exploitation commerciale des animaux sauvages qui se traduit bien souvent par de mauvaises conditions de vie voire de la violence et de la souffrance", avant de préciser avoir demandé l’ouverture d’une enquête sur les animaux détenus par le Cirque Crone sur le site de Villeurbanne. 

Une représentation organisée malgré l'interdiction 

Menée par les services de la Direction départementale de protection des populations (DDPP), celle-ci n’avait relevé aucune infraction de la part de la direction du cirque, ce dernier ne possédant que des animaux domestiques, en bonne santé. Ce sur quoi insiste Tayson Artigues en faisant part de son incompréhension, "M. le maire n’est pas d’accord pour que l’on donne des représentations parce que soi-disant on a des animaux sauvages alors que ce n’est pas le cas. Et un rapport a été fait qui montre qu’il n’y a aucune maltraitance et que nos animaux sont super bien traités. Je ne comprends pas et c’est un peu compliqué". 


"Un rapport a été fait qui montre qu’il n’y a aucune maltraitance et que nos animaux sont super bien traités. Je ne comprends pas et c’est un peu compliqué", Tayson Artigues, représentant du cirque Crone


Compliquée, la situation semble en effet l’être du côté des Gratte-Ciel, car si la mairie a bien pris un arrêté interdisant l’accès au public et la tenue des représentations prévues les 13, 14, 15, 18, 20, 21 et 22 mai, l’une d’elles a tout de même eu lieu dimanche 15 mai. En l’absence du dispositif de police municipale déployé vendredi et samedi pour empêcher les représentations, le cirque Crone a en effet pu accueillir du public. Du côté des services de la Ville de Villeurbanne, on explique que celui-ci n’a pas pu être mis en place ce jour-là, mais qu’il sera bien reconduit pour les prochaines représentations prévues par le cirque mercredi, vendredi et samedi. 

Autorisation du préfet ? La préfecture dément

De son côté, la direction du cirque avance être passée outre la mairie pour se produire, "on s’est arrangé directement avec la préfecture de notre côté pour pouvoir jouer. Le préfet a fait le nécessaire pour que l’on puisse commencer nos spectacles dès hier [dimanche 16 mai, Ndlr]", assure M. Artigues, qui a bon espoir qu’il en sera de même pour le reste de la semaine. "Le dossier est en main en préfecture et si le préfet donne ordre que l’on puisse travailler, même si monsieur le maire n’est pas d’accord ça aura bien lieu", confie-t-il à Lyon Capitale. Problème, de leur côté les services de la préfecture démentent fermement ces informations. "Au contraire, on a soutenu le cabinet du maire dans ses démarches. Ils estiment qu’ils ont patte blanche parce qu’ils sont dans les clous sur la détention d’animaux dont ils ont la propriété, mais ils ne le sont pas sur le reste".


"Ils estiment qu’ils ont patte blanche parce qu’ils sont dans les clous sur la détention d’animaux dont ils ont la propriété, mais ils ne le sont pas sur le reste", les services de la préfecture du Rhône


Déjà confronté à la même situation il y a quelques mois, mais avec la mairie de Lyon cette fois après s’être installé au Champvert dans le 9e arrondissement, le cirque assure que tout s’était bien terminé, "à notre départ on a tout nettoyé, tout laissé propre et on n’a eu aucun souci". Non sans que cette installation n’ait perturbé la tenue du marché habituellement installé sur la place. À Villeurbanne, du côté de la Serl on confirme qu'une plainte en référé a bien été déposée la semaine dernière, en parallèle de l’arrêté d’interdiction pris par la mairie, mais pour l’heure les chapiteaux du cirque sont toujours debout et la procédure judiciaire se poursuit.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut