Tony Parker, président du club de l’ASvel (© Tim Douet)

Villeurbanne : Tony Parker, après le basketteur et l'homme d'affaires, le ministre des Sports ?

Clap de fin pour le gouvernement de Castex qui est en Conseil des ministres ce jeudi 28 avril. En interne, plusieurs noms sont pressentis pour remplacer Roxana Maracineanu à la fonction de ministre des Sports. Parmi eux : Tony Parker, propriétaire de l'Asvel, club de basket de Lyon-Villeurbanne.

Alors que le dernier Conseil des ministres se déroule actuellement, ce jeudi 28 avril, dans la salle des fêtes du palais de l'Élysée, les hypothèses vont bon train depuis quelques jours dans les médias pour deviner le nom du nouveau Premier ministre. Cependant, dans l'ombre, l'attribution de la fonction de ministre des Sports est également sur la table.

Tony Parker, dans la liste

Selon l'Équipe, plusieurs noms seraient déjà dans la shortlist. Parmi eux : la directrice générale de la Fédération Française de Tennis, Amélie Oudera-Castera, l'ancienne footballeuse, Laure Boulleau, le conseiller sport de Macron, Cyril Mourin ou même... Tony Parker. L'ancien basketteur des Spurs, ambassadeur du passe sport pourrait faire partie de ces candidats désignés dans le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron. Pour rappel, au côté des Fenottes de l'Olympique lyonnais Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, il faisait partie de la liste des sportifs de Lyon qui appelaient à voter pour le président sortant dans l'entre-deux-tours pour faire barrage à l'extrême droite.

Lire aussi : Tony Parker, Eugénie Le Sommer, Amandine Henry ces sportifs de Lyon qui appellent à voter Macron

Comme il l'a déjà fait pour Roxana Maracineanu, le chef de l'État pourrait alors privilégier un sportif. Mais rien d'officiel, loin de là. Tony Parker devrait alors se contenter d'un salaire de 10 000 euros, sûrement pas assez attractif pour l'ancienne star de la NBA.

Autre point noir au tableau : Tony Parker serait contraint de se séparer de son club, l'Asvel-Villeurbanne, et de sa station de ski, Villard-de-Lans. En cause : des conflits d'intérêts pour le multi-propriétaire qui deviendrait ministre des Sports. Pas sûr non plus que ce soit dans la tête de l'homme d'affaires.

Loin du domaine du sport, fin mars 2021, Tony Parker a également investi dans le vin et le champagne. Il s'est associé à Michel Reybier, entrepreneur, pour reprendre le Château La Mascaronne en Provence et des Champagnes Jeeper et Michel Reybier.

Yann Cucherat, pressenti en 2017

Pour rappel, l'ancien gymnaste et ex-adjoint de Colomb, Yann Cucherat était aussi dans les noms pressentis pour la fonction de ministre des Sports de Macron en 2017, lors de son premier quinquennat. Auteur du programme 2017 et dans l'entourage du président de la République, Cucherat n'avait finalement pas été désigné ministre des Sports.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut