Ça s’est passé un 3 octobre : des vaches installées place Bellecour

De l’inauguration du monument aux morts de Montchat, en 1920, à l’installation de vaches de la Tête-d’Or place Bellecour en 1871, Lyon Capitale vous rappelle les événements ayant marqué les 3 octobre lyonnais au fil des siècles.

1468 : Prix fait entre l'archevêque Charles de Bourbon et Me Vozy, maçon de Moulins, pour la reconstruction de l'archevêché.

1641 : Mort du P. Etienne Martellange, s.j. Paris. (Né à Lyon en 1568 ou 1569).

1699 : Arrêt du Conseil autorisant les travaux de réfection de la façade de l'Hôtel de Ville.

1806 : Arrêté du maire instituant un cours public et gratuit de chimie appliquée aux arts et à la médecine (Jean-Michel Raymond), et un cours de physique expérimentale.

1806 : François Artaud est nommé conservateur du Musée : "Inspecteur général du Conservatoire des arts, et antiquaire de la Ville". Arrêté du maire.

1829 : Mort de Nicolas Pinet, sculpteur. Lyon. (Né à Lyon, St Nizier, 16 avril 1763).

1841 : Mort d'Alexandre Flacheron, architecte. (Né à Lyon, le 26 février 1811).

1842 : Mort de Gaspard de Jean de Saint Marcel, dit Dejean, prêtre à Vienne, ancien directeur du Jardin botanique de Lyon. Septème (Isère). (Né à Vienne, Isère, le 31 Janvier 1763).

1848 : Arrêté ministériel nommant le maire de Lyon (Réveil) et les adjoints.

1850 : Arrivée à Lyon de l'ambassadeur du Népaul (Népal), Jung Bahadour. Assiste à un simulacre de combat à la Vitriolerie.

1871 : A Bellecour, derrière le corps de garde de l'Est, le fermier du Parc de la Tête d'Or commence la construction d'un chalet pour y abriter les vaches laitières pendant l'hiver.

1875 : Inauguration de l'église provisoire de la paroisse du St Sacrement ("l'église des Mâchefers") 257, bis rue Boileau.

1879 : Mort du père Antoine Chevrier, fondateur du Prado. (Lyon, 3e). (Né à Lyon, le 16 avril 1826). Inhumé au Prado.

1884 : Mort de l'abbé Camille Lasalle, cofondateur du collège d'Oullins, fondateur de l'institution de St Alban. Lyon (1er), Chartreux. (Né à Mornand, le 2 septembre 1805).

1920 : Inauguration du monument aux morts de Montchat (dans le jardin de l'église).

1951 : A l'occasion des "Journées Jouffroy d'Abbans", un bateau reconstitué sous l'aspect du "Pyroscaphe" remonte la Saône dans Lyon.

1957 :Benoit Carteron est élu président du Conseil Général, en place de Laurent Bonnevay, décédé.

1962 : Exposition de produits textiles belges, au Palais des Congrès.

1963 : Dans les magasins du Printemps ("Aux Deux Passages"), inauguration des escaliers roulants intérieurs.

1963 : Tenue d'un colloque d'histoire religieuse à la Faculté des Lettres de Lyon.

1973 : Sur le chantier de l'auditorium de la Part-Dieu, mise en place de la coque de couverture.

1978 : L'Assemblée générale des actionnaires de la Société des Automobiles Berliet entérine la fusion avec Saviem et la disparition de la société au sein de Renault-Véhicules-Industriels.

1984 : Mort de Joseph Rivière, ancien député maire de Tarare. (Né à Montagny, le 6 décembre 1914).

1984 : A la bibliothèque de la Part-Dieu, vernissage d'une exposition "Les Documents de notre histoire", sur l'histoire du Canada.

1985 : Entrée de l'entreprise Précia (fabrique de bascules ; Privas) à la Bourse de Lyon.

1986 : Visite à Lyon du secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Culture et de la Communication (Philippe de Villiers) : participation au salon Mairie Expo et visites diverses.

1987 : Semaine italienne chez les commerçants de la rue Victor Hugo.

1988 : Inondations catastrophiques à Nîmes. Aide de la Ville de Lyon.

à lire également
Stéphane Bern
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut