Diptique mémorial  Montluc
DR

Histoire : mémoire d’une évasion en 1943

Ce jeudi 19 juin, le mémorial de la prison de Montluc fait la lumière sur l’évasion en 1943 d’André Devigny, alors captif de l’enceinte. Évasion qui a donné naissance, treize ans plus tard, à une adaptation cinématographique signée Robert Bresson.

Condamné à mort, c'est dans la nuit du 24 au 25 août 1943 que le militaire et résistant André Devigny (interné depuis avril 1943, après son arrestation par la Gestapo en gare d'Annemasse) parvient à s'évader de ses geôles.

Près de dix ans après les faits, l'ancien détenu publie le témoignage de son évasion de la terrible prison du 3e arrondissement.

Frappé par la force du récit, Robert Bresson décide de l'adapter au cinéma, sous le titre Un condamné à mort s'est échappé, en 1956. Le film connaît un grand succès public et critique. Il reçoit le prix de la mise en scène au festival de Cannes en 1957.

Ce jeudi 19 juin, le mémorial de la prison de Montluc revient sur cet épisode marquant de l'histoire du site. Trois visites guidées thématiques consacrées au parcours d'André Devigny lors de son évasion sont proposées, avant la projection, au cinéma Les Alizés de Bron, du film de Bresson à 20h30.

Journée André Devigny et Robert Bresson – Jeudi 19 juin.
• Visites guidées thématiques au Mémorial de la prison de Montluc (Lyon 3e), à 10h30, 14h et 16h. Durée 1h30, gratuit sur réservation.
• Un condamné à mort s’est échappé, à 20h30 aux Alizés. Projection gratuite sur réservation.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut