Lyon : le street art à l’honneur avec le festival Urban Art Jungle

L’Urban Art Jungle, c’est 1600 m² dédiés à 150 “acteurs du tissu culturel lyonnais” sur 3 jours. Un festival biannuel organisé par l’association Superposition, qui a vocation à promouvoir l’art urbain sous toutes ses formes.

Jamais deux sans trois ! Après deux premières éditions réussies, Superposition revient pour un troisième round avec son festival Urban Art Jungle. Pendant 3 jours et 2 nuits, "artistes, plasticiens, musiciens, DJ" se retrouvent dans les locaux du Croiseur (Lyon 7e) pour célébrer l’art urbain. Un événement décrit par le collectif comme un véritable "melting pot artistique" où artistes émergents et confirmés se croisent. Vous pourrez notamment y voir Chufy, Poter, Mani, Loodz ou Koey. Si leurs noms ne vous évoquent pas grand-chose, il n’est pas impossible que vous ayez croisé leurs œuvres au détour d’une rue à Lyon.

Plus qu’une simple exposition, l’Urban Art Jungle, c’est aussi un marché de créateurs, des foodtrucks, du live-painting, des concerts et des ateliers d’initiation au graff, à la poterie, au collage ou encore à la peinture. De quoi ravir petits et grands. Un format unique en son genre à Lyon, qui fait du festival "une expérience artistique et sensorielle inédite".

Urban Art Jungle – Du 1er au 3 septembre, au Croiseur.
Programme complet ici
à lire également
Vue de l’exposition “Entrare nell'opera” au MAMC de Saint-Etienne © Aurélien Mole
Si 2020 n’est pas l’année de la Biennale du design, une visite à Saint-Étienne s’impose néanmoins. Le musée d’Art moderne et contemporain présente en effet une grande exposition rétrospective sur le mouvement de l’Arte Povera qui, bien que né en Italie dans les années 1960, résonne encore de manière familière aujourd’hui.
1 commentaire
  1. Sinibaldi - 31 août 2017

    La clarté des sentiments.Dans le reste de la soirée je vois une lumière et le tendre cadeau d'une chanson très joyeuse.Francesco Sinibaldi

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut