Auteurs aux AIR - week-end
© S.Nygaard/JF Paga/DR/JL.Paillé/M.Bourgois/Hernandez/DR/JF.Paga/U.Andersen/DR/C.Bellaiche/C.Bellaiche/B.Klein/DR/JF.Paga

Assises du roman : les dernières rencontres

Les AIR 2014, c'est presque terminé. Mais rassurez-vous, lors des deux derniers jours, il sera impossible de s'ennuyer. Au rendez-vous : littérature et politique, roman et musique, la Grèce, etc.

Des lettres aux urnes

Après avoir abordé les "grands hommes" lundi dernier, la table ronde "Comment redonner vie à une époque ?" (samedi, 14h) replongera dans le passé. Ali Bader, auteur irakien de Papa Sartre, sera accompagné de Charles Lewinski et Chantal Thomas. Le Suisse a beaucoup écrit sur des personnages juifs du XIXe siècle et de la Seconde Guerre mondiale, tandis que la Française s'intéresse au XVIIIe siècle, particulièrement à la régence de Philippe d'Orléans avec L’Échange des princesses.

"La littérature a-t-elle encore un rôle politique ?". C'est la table ronde phare de samedi (à 18h30). Pour aborder cette vaste question, pas moins de quatre auteurs seront réunis. Martin Caparros ce journaliste argentin avec Living, dresse un portrait de son pays des années 1950 à aujourd'hui. Ils seront rejoints par deux européens : Christos Chryssopoulos (écrivain grec) et Patrick McGuinness (Tunisien, professeur de littérature française à l'Université d'Oxford) et par le Sénégalais Boubacar Boris Diop.

Et aussi ce samedi :
– Projection de La Promesse (1996) des frères Dardenne (dont le dernier film, Deux jours, une nuit, est en compétition officielle à Cannes), au Comœdia à 11h15, suivie d'un débat animé par Florence Aubenas.
– Lecture des Contes de Grimm par Olivier Py (nouveau directeur du festival d'Avignon), de 16h30 à 17h30, aux Subsistances.

Musique !

Qui ne s'est jamais senti trahi ? Ce sentiment, terrible, n'épargne personne. "La trahison", table ronde organisée à 18h30, réunira Sorj Chalandon (lire ici) et la Finlandaise Sofi Oksanen qui a reçu le prix Femina étranger en 2010 pour Purge.

Autre registre, à partir de 21h, une lecture de Réparer les vivants par Dominique Blanc qui sera accompagnée par Séverine Ballon (au violoncelle). Écrit par Maylis de Kerangal, ce roman est l'un des plus gros succès littéraires de ce début d'année.

Attention, la table ronde et la lecture ci-dessus sont complètes en réservation. Pour avoir des places de dernière minute, il faudra se présenter tôt sur place.
Et aussi ce dimanche :
“Le roman et la musique” : après la violoniste Léonor de Récondo lundi, c'est le pianiste Nikolai Grozni qui participera à cette table ronde. À ses côtés, les auteurs Kirsty Gunn (anglophone) et Felipe Hernandez (hispanophone) pour, respectivement, La Grande musique et La Partition.

Nouvelles de Grèce

Samedi ET dimanche, est diffusé le documentaire La Grèce de Petros Markaris, Ersi Sotiropoulos et Christos Chryssopoulos. Réalisé par Nicolas Autheman, le film prend le pouls de la société grecque à travers la parole de ces trois écrivains contemporains.

Toutes les tables rondes auront lieu aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent (Lyon 1er).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut