Ça s'est passé à Lyon un 14 août : la chute du roi est officialisée

De l'entrée de l'archevêque François de Rohan au décès de l'ancien préfet du Rhône Pierre Bertaux en 1986, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les événements historiques ayant marqué les 14 août lyonnais au fil des siècles.

1506 : Entrée de l'archevêque François de Rohan.

1552 : Entrée du cardinal de Sainte-Croix, ambassadeur du Pape.

1596 : Arrivée à Lyon de la mission du Parlement de Paris, chargée de tenir les Grands Jours. Première audience, le 17 août.

1636 : Acte consulaire nommant vingt notables à "l'intendance et direction de l'abondance en cette ville".

1656 : Arrivée et réception de la reine Christine de Suède. (Part le 23 août).

1671 : Établissement à Lyon des Filles de la Charité (Sœurs de St Vincent de Paul).

1697 : Mort de François de La Chaize d'Aix, conseiller du Roi, capitaine des gardes, comte de la Chaize.

Au XVIIIe siècle, Napoléon Bonaparte séjourne à Lyon

1777 : Le Consulat attribue à l'Académie, pour loger sa bibliothèque et ses collections, et tenir ses séances particulières, la partie Est de l'Aile Nord de l'Hôtel de Ville (1er étage), jusqu'aux Archives.

1786 : Séjour à Lyon de Napoléon Bonaparte, lieutenant d'artillerie au régiment de la Fère, dont l'escadron est venu à Lyon à cause de l'émeute des tisseurs. Il loge chez la dame Blanc, chemin de Montribloud.

1792 : Proclamation solennelle de la suspension du Roi, place des Terreaux, par la Commune.

1792 : Arrêté du Conseil exécutif national suspendant le Directoire et le procureur-syndic du Département, et ceux du District, et ordonnant leur remplacement immédiat. Connu et exécuté à Lyon le 17 au soir. Confirmé par décret du 15.

Au XIXe siècle, 50 000 spectateurs pour trois exécutions

1808 : Mort de Joseph Bournes, dessinateur pour la Fabrique. Lyon. (Né à Lyon, St Nizier, le 26 avril 1740).

1814 : La Condition des soies déménage de la place St Pierre (Meissonnier), maison Ambérieu, 2e étage, et s'installe dans le nouveau bâtiment de la rue de l'Oratoire.

1815 : Élections législatives. Élus, 5 ultras : Alexis de Noailles, Cotton, Magneval, comte de Fargues, comte d'Albon.

1825 : Mort de Madame Victor de Bonald, née Honorine Bertille Mazade d'Avèze.

1860 : Triple exécution capitale, en présence de 50.000 spectateurs, de Deschamps, Chrétien et Joanne, assassins des dames Gayet, à St Cyr au Mont d'Or.

1897 : Assemblée générale constitutive de la Société anonyme "Compagnie lyonnaise de Madagascar", par transformation de la société en nom collectif "Compagnie lyonnaise de Madagascar, Charles Pagnoud et Cie". (Président : E. Prénat).

Au XXe siècle, une explosion à Villeurbanne

1906 : Mort d'Émile Guyot, médecin, député radical du Rhône (1873-1882), sénateur (1882-1906). (Né à St Dizier, Haute Marne, le 13 mai 1830).

1914 : La Chambre de commerce de Lyon décide l'impression de "bons monétaires" de 1 franc. (Il y aura 10 autres émissions, jusqu'en 1922).

1931 : Explosion rue Charles Lyonnet, à Villeurbanne. 10 morts.

1956 : Mort du médecin-général Charles-Auguste Marotte. Lyon 1er. (Né le 26 septembre 1868, à Lyon 2e). Inhumé à Caluire.

1974 : Mort du docteur Charles Pétouraud, historien, membre de l'Académie. Garnerans (Ain). Inhumé à Ste Foy-les-Lyon.

1986 : Mort de Pierre Bertaux, professeur de faculté (allemand), ancien préfet du Rhône. Saint-Cloud (Hauts de Seine). (Né le 8 octobre 1907 à Lyon).

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuite cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
En raison du confinement, nous vous proposerons régulièrement des articles sur l'histoire de Lyon, pour voyager dans le temps. Avec un site majestueux où deux cours d’eau se rejoignent, impossible de croire qu’il n’y avait pas de Lyon avant 43 avant notre ère et la fondation de Lugdunum. La présence humaine est attestée sur ces terres dès -29000.
Faire défiler vers le haut