Amandine Beyer © Óscar Vazquez

"Concertos pour le prince" de Bach : la violoniste Amandine Beyer à la Chapelle de la Trinité

Voilà pas mal d’années que la violoniste baroque Amandine Beyer s’impose comme une interprète de tout premier plan. Contrairement à d’autres solistes qui abordent régulièrement des répertoires plus tardifs (classique, romantique), la Française s’en tient à son terrain de prédilection : le baroque… mais avec quel talent !

Beauté de la sonorité et des intentions, technique infaillible : celle qui officia au sein des ensembles Café Zimmermann, Stylus Phantasticus ou La Fenice a désormais son propre ensemble sur instruments historiques, Gli Incogniti, qu’elle dirige du violon.

C’est dans un programme entièrement consacré à Bach que notre pistolera made in France foulera l’estrade de la chapelle de la Trinité dans le cadre des Grands Concerts.

Au début du XVIIIe siècle, Bach, résidant à Köthen, eut la chance de disposer, grâce aux bons soins du prince Léopold d’Anhalt-Köhen, d’un orchestre de virtuoses. C’est durant cette période qu’il écrivit bon nombre de ses œuvres concertantes les plus exigeantes. C’est notamment l’époque des célèbres concertos brandebourgeois…

Ce sont ces pièces épiques, composées pour le prince mélomane, qu’Amandine Beyer a choisi d’interpréter. Au menu, le concerto brandebourgeois n° 5 en ré majeur (pour flûte traversière et violon) ainsi qu’un florilège de concertos pour violon, hautbois ou hautbois d’amour. Un récital à ne pas manquer !


Concertos pour le prince – Le 12 avril à 20 h, à la Chapelle de la Trinité, Lyon 2e - www.lesgrandsconcerts.com


 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut