EICHER L'EUROPEEN

Ce que l'on sait moins de l'auteur du célèbre Déjeuner en paix qui cartonna au début des années 90, c'est qu'il est plutôt du genre - rassurant - rocker vieille école. "C'est grâce à des gens comme Patti Smith, Lou reed, Bob Dylan et Bashung que j'existe" confirme Eicher qui revient sur cette "carrière de vagabondage". Toujours sur les routes, autour du monde ou en collaboration avec d'autres artistes (I Muvrini, Patrici Kaas, Johnny...), il cosigne même en 2002 la B.O de Monsieur N. d'Antoine de Caunes. Sorte de Crosby Still, Nash & Young solo, Eicher influe sans cesse de nouvelles références à sa musique. Après la pop variété, le rock brut enregistré dans des chambres d'hôtels, l'acoustique dépouillé et intimiste de sa dernière tournée, l'album Eldorado, sorti cette année le voit renouer avec ses racines. "Invitation à un voyage immobile", mariant folk, jazz et l'électro, arrangements luxuriants et tristesse à fleur de peau, Eldorado devrait sur scène provoquer un effet réjouissant, d'autant qu'Eicher ne se produit que dans des salles à dimension humaines.

J. C.

Le 22 mai à 20h, au Transbordeur. 3, bd Stalingrad. Villeurbanne.
04 72 43 09 99.

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo