Exposition : Primo Lévi, du camp à la plume

Témoin majeur de la violence concentrationnaire, Primo Lévi était un homme pluriel : écrivain, chimiste et homme public.

Primo Lévi disait que s'il n'avait pas connu l'expérience de la déportation, le chimiste qu'il était n'aurait jamais écrit. L'itinéraire de visite de l'exposition que lui consacre le CHRD de Lyon est construit autour du tableau de classification des éléments chimiques - clin d'œil à son métier de chimiste - et relate 26 temps forts de son parcours intellectuel. Cette exposition didactique s'adresse idéalement aux scolaires et peut être une bonne introduction à la vie de l'écrivain. Ce juif italien rédige son célèbre Si c'est un homme à partir de notes dès son retour du camp de Monovitz, en Pologne. Publié en 1947, ce témoignage édifiant relate avec précision les conditions de vie, les principes de survie et son incompréhension devant l'horreur. Mais c'est avec son second roman La Trève, paru en 1963, qu'il accède à la notoriété. De par sa formation scientifique, il s'efforce de poser un regard objectif sur le drame qu'il a vécu, sans jugement, ni colère, et même parfois avec humour. "Ni dogmatique, ni manichéen, il prônait la suspension du jugement face à la violence et affirmait sa volonté d'en faire comprendre les conditions", souligne Philippe Ménard, commissaire de l'exposition. Engagé contre l'oubli, Primo Lévi réagit aussi à l'actualité italienne à travers sa chronique culturelle dans la Stampa. Il met fin à ses jours en avril 1987, laissant un quinzaine d'ouvrages à l'Histoire. La force de son témoignage repose sur le réalisme et la poésie de sa plume. Bien que complète sur le parcours de Primo Lévi, l'exposition accorde peut-être trop peu de place aux écrits eux-mêmes et aurait gagné à varier les supports. Mais elle a le mérite de donner envie de replonger dans l'oeuvre poignante de ce rescapé de l'horreur.


"Si c'était un homme", jusqu'au 27 janvier 2008, au CHRD
14 avenue Berthelot, Lyon 7e.
04 72 73 99 02.

à lire également
Grand Lyon métropole Courly
Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le monde numérique, GAFA, influenceurs, IA… L’association Fréquence École propose au grand public de l’aider à y voir plus claire lors de l’événement Super Demain, du 15 au 18 novembre à Lyon.
Faire défiler vers le haut