etienne tete © tim douet
© tim douet

La "campagne médiatique mensongère" de Queyranne

Jean-Jack Queyranne les accuse de "mettre en péril tout le système d'aide des Régions au cinéma français". Faux, ripostent les Verts à la Région Rhône-Alpes.

Si Etienne Tête (photo), le conseiller régional EE-LV concède un dispositif similaire à Lille, "une association loi 1901 subventionnée par la ville qui aide le cinéma local", il conteste en revanche l'existence de dispositifs identiques à Rhône-Alpes-Cinéma ailleurs en France. "Notre action en justice ne concerne que Rhône Alpes cinéma, nous ne mettons absolument pas en péril le cinéma français comme le dit Jean -Jack Queyranne, et encore moins les dispositifs des autres régions qui se sont elles dotées d'Etablissement publics à caractère culturel (EPCC), des structures autonomes qui ont toute latitude pour soutenir le cinéma local".

Seule la société Rhône-Alpes cinéma est menacée selon les Verts

Et Etienne Tête de dénoncer "la campagne médiatique mensongère menées dans la presse par le président Queyranne". Pour rappel, le président de Rhône-Alpes avait accusé, mardi, le groupe EE-LV à la région de "mettre en péril tout le système d'aide des Régions au cinéma français".

Etienne Tête rappelle qu'il a obtenu l'annulation de la convention régionale 2011-2015 liant Rhone-Alpes cinéma et la Région, en faisant valoir que "l'Europe tout comme le droit public français interdisent le versement de subventions en cascade -on subventionne celui qui subventionne- (Etienne Tête avait d'ailleurs obtenu l'annulation de la précédente convention sur ce motif, NDLR), tout comme les aides versées massivement à une structure de droit privé. Seules les aides attribuées film par film, ou en deçà d'un certain montant sont autorisées par l'Europe" argue-t-il.

Les Verts avaient par ailleurs alerté le président de région dès 2011 sur leur intention d'attaquer la convention en justice si celle-ci était votée, produisant le résultat qu'on connait aujourd'hui.

6 commentaires
  1. Groupe socialiste Rhône-Alpes - jeu 15 Mai 14 à 16 h 49

    EELV conditionne son soutien à Rhône-Alpes Cinéma à sa transformation en établissement public. Au regard de ce qui est pratiqué dans d’autres régions, la création d’une structure publique (de type EPCC) constituerait l’exception : la plupart des Régions finance le cinéma en gestion directe ou via des subventions à des associations. Rhône-Alpes Cinéma, dans sa forme actuelle, a démontré son efficacité, la qualité de son travail : pourquoi s’acharner à vouloir détruire ce qui marche.

  2. Groupe socialiste Rhône-Alpes - jeu 15 Mai 14 à 16 h 51

    M. Tête : 'Notre action en justice ne concerne que Rhône Alpes cinéma, nous ne mettons absolument pas en péril le cinéma français' La décision du Tribunal Administratif ne concerne qu’un défaut de notification et non pas un problème de statut juridique. De plus, un EPCC ou une Région qui gère en direct sont soumis aux mêmes règles de notifications. C’est donc l’ensemble des aides allouées par les collectivités au cinéma qui sont menacées, cette décision risquant de faire jurisprudence.

  3. Groupe socialiste Rhône-Alpes - jeu 15 Mai 14 à 17 h 05

    La véritable motivation des élus EELV RA est aujourd’hui évidente et ils doivent l’assumer : ils souhaitent mettre en place un véritable système de contrôle politique de la vie culturelle. Les élus socialistes de la Région Rhône-Alpes s’inscrivent en faux contre cette vision très intrusive des politiques culturelles. Le rôle de la Région et des élus est bien d’accompagner et d’aider les acteurs culturels, mais à aucun moment de franchir le pas de l’ingérence politique dans les choix artistiques.

  4. rhonealpes.elusecologistes - ven 16 Mai 14 à 9 h 57

    Les élus PS ont tout compris : après 30 ans passés à prôner la démocratie, la coopération et l'autonomie, EELV a décidé d'entamer une carrière de dictateur ;-)Sérieusement, le PS n'a pas encore compris (ce n'est pas faute de l'avoir répété) que de manière générale, les élus EELV s'opposent au versement de subventions sans contrepartie. Le rôle du politique est de fixer des objectifs en terme d’équité des publics, des territoires, des créateurs… Le PS fait-il encore de la politique?

  5. Groupe socialiste Rhône-Alpes - ven 16 Mai 14 à 15 h 41

    Le groupe EELV se positionne un fois encore en donneur de leçons. Oui, les élus socialistes font de la politique. Mais ils considèrent que la liberté et l'indépendance de la création culturelle doit être respectée. C'est d'ailleurs la position des autres groupes de la majorité régionale: PRG - http://tinyurl.com/PRG-RhoneAlpes-CP-RAC et Front de Gauche - http://frontdegauche-rhonealpes.fr/actu/actualites/enjeux/988-rhone-alpes-cinema-le-groupe-eelv-a-perdu-la-tete

  6. jmalfr - mar 20 Mai 14 à 21 h 51

    Le vrai visage des verts, proche du FN. Ils utilisent d'ailleurs les même recettes, la démagogie écolo ! En attirant des tournages sur la région, Rhône Alpes Cinéma permet à des intermittents de travailler. Cette structure fait travailler l'hôtellerie, la restauration, des entreprises régionales, et assure la promotion touristique. Nous ne parlerons pas des permanents qui y travaillent. Mr Tête, dites nous à qui nuit cette structure? N'allez vous pas faire trop de dégâts uniquement par principe

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut