LE CID : UN "TUBE DU THEATRE" A FOURVIERE

Amour, honneur, sens du devoir, de grands et beaux sentiments traversent la pièce de Pierre Corneille écrite en 1637. L'histoire est d'un autre temps, simplement archaïque - Chimène aime Rodrigue, Rodrigue doit défendre l'honneur blessé de son père, il tue le père de sa promise en duel, elle continue a l'aimer "parce qu'il en a". Mais ce texte reste un incontournable de la littérature française pour avoir contribué à asseoir la fameuse règle des 3 unités (de temps, lieu et action) qui définit le théâtre classique. De l'honneur aujourd'hui il nous reste surtout la légion. Pour redécouvrir cette valeur obsolète qui fait la race des gagneurs, rendez-vous avec la belle plume de Corneille à Fourvière. Signé Alain Ollivier, directeur du théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, cette création réunit 2 jeunes premiers dans les rôles titres de ce "tube du théâtre", pour reprendre la formule du directeur des Nuits de Fourvière.

A l'Odéon, Nuits de Fourvière, du 13 au 17 juin à 22h.

04 72 32 00 00 ou www.nuitsdefourvière.fr

à lire également
Nine De Montal et Vincent Garanger dans “La Musica deuxième” de Marguerite Duras – Mise en scène Philippe Baronnet © Victor Tonelli
Deux jeunes metteurs en scène formés à l’Ensatt se confrontent cette saison à l’écriture théâtrale de Marguerite Duras. Louise Vignaud avec Agatha, présenté au TNP à partir du 4 février, et Philippe Baronnet avec La Musica deuxième programmé à la Renaissance fin mars.
Faire défiler vers le haut