Le Sucre fait son cinéma

Vous avez loupé la f.a.m.e, rendez-vous emblématique des films musicaux et des cultures alternatives à la Gaîté Lyrique, à Paris ? C’est (un peu) triste, mais le rooftop lyonnais a aussi sa (petite) version du f.a.m.e : les “apéros décontractés et projections arty”, ce jeudi et vendredi, au Sucre donc.

Ce jeudi et vendredi, la “Film & Music Experience” (f.a.m.e) investit le Sucre et son toit pour des projections de films croisant les regards entre cultures urbaines, création musicale et danse psychédélique. Du fonctionnement des machines analogiques au déclin américain illustré par la tribu des Juggalos, le f.a.m.e vous invite à vous plonger dans des films qui ont pour médiateur commun l’amour de la musique.

Soul et synthés

Nothern Soul d'Elaine Constantine

Ou quand la jeunesse du nord de l'Angleterre redécouvre la soul américaine des 60s.

I Dream of Wires de Robert Fantinatto et Jason Amm

“Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les synthétiseurs modulaires, sans jamais oser le demander ! Un formidable voyage dans l’histoire des musiques électroniques, dans le rapport à la machine et à la création, et des multiples directions qu’elles auraient pu emprunter.”

Jeudi 23 avril, de 19h30 à minuit au Sucre – En présence des commissaires du festival : Olivier Forest et Benoît Hické. Entrée : 8 €

Juggalos et tech-zombies

Buffalo Juggalos de Scott Cummings

“Essai arty et minimaliste autour de la tribu des Juggalos, les fans du groupe de hip-hop radical Insane Clown Posse”

Ditch Plains de Loretta Fahrenholz

“Au lendemain de l'ouragan Sandy, dans les rues désertes de Brooklyn, les danseurs du Ringmaster Crew se livrent à une chorégraphie nocturne hallucinée. Fiction dystopique où viennent se mêler GTA, fusion de l'homme et de la machine et tech-zombies.”

Vendredi 24 avril, de 18h30 à 22h au Sucre – En présence d’Olivier Forest et Benoît Hické. Gratuit.
Faire défiler vers le haut