Les stations apprennent à vivre sans neige

Toutes ces stations étaient ouvertes le week-end dernier. La petite station d'Abondance en Savoie, elle, n'ouvrira pas son domaine skiable cette année. Des problèmes économiques liés au manque de neige ont contraintcette station située à 1100 m à la reconversion. Comme on l'expose à l'Office de Tourisme : "Le ski n'est pas abandonné mais nous misons désormais sur la glisse sur neige et les activités familiales. " Randonnées en raquette, balades avec guides, VTT, baptême de montgolfière, chiens de traîneaux, visites de fermes, SPA... Elles sont de plus en plus nombreuses, petites et moyennes stations, à diversifier leur offre en proposant un tourisme plus vert et des activités praticables tout au long de l'année. Pourquoi ? Pour répondre aux nouvelles attentes des touristes : 20 % des clients des stations ne pratiquent pas d'activités de glisse. Mais surtout en raison des contraintes écologiques. Les problèmes d'enneigement sont bien réels pour ces sites de faible altitude. Comme l'explique Gérald Giraud, ingénieur chercheur à Météo France : "Depuis les années 80, on a perdu 30 à 50 % d'enneigement. Même s'il y a une variabilité annuelle très forte, les stations situées entre 900 et 1500 mètres ont du souci à se faire !" Leur solution ? L'innovation. Gérard Arnaud, conseiller général d'Isère raconte : "On a fonctionné pendant des années en tablant tout sur la neige, dans certaines stations, elle ne sera plus que marginale : elles ont intérêt à diversifier leur offre dès maintenant pour prévoir leur reconversion dans quelques années". Les stations de moyenne montagne pourraient même, à terme, mieux s'en sortir que leurs "consoeurs" des grands domaines : "Contrairement aux grandes stations qui croient à une assurance neige grâce à leur enneigement artificiel, elles ont une plus grande capacité d'adaptation. Elles ont causé moins de dégâts naturels et sont moins endettées. Leur reconversion sera plus facilement assurée", explique Aurélien Dautrey de Moutain Wilderness, association pour la sauvegarde de la montagne. Mais beaucoup tablent encore trop sur les canons à neige et autres remonte-pentes pour leur salut. Gérard Arnaud précise : "La diversification est une décision encore difficile à prendre pour les stations : même s'il n'y a pas de substitut au ski dans l'immédiat, le message doit d'abord passer sur le plan culturel que la neige n'est plus une richesse durable." Difficile de se résoudre à la fin de l'ère de " l'or blanc".

Station de basse altitude
- moins de 1500m. La majorité des stations du Jura, des Vosges et du Massif Central.

Station de moyenne montagne
- entre 1.500 m et 2.500 m. Les Alpes du Sud : Serre-Chevallier, Isola 2000, Praloup...Les Pyrénées, et les Alpes du Nord : Saint-Jean-de-Maurienne, Méribel, Morzine-Avoriaz, Les Houches ...

Station de haute montagne
- au dessus de 2500m. La Plagne, les Menuires, les Arcs, Val Thorens, Les Deux Alpes, Tignes, l'Alpe d'Huez.

à lire également
Faire défiler vers le haut