Light Birds Luc Petton duo
© Virginie Pontisso

Luc Petton fait danser les grues

Danseur et chorégraphe, Luc Petton est ornithologue amateur, passionné par les oiseaux qu’il chorégraphie depuis plusieurs années aux côtés de danseurs professionnels. On l’a découvert avec La Confidence des oiseaux, qui en mettait trente en scène (corneilles, geais, pies, étourneaux, calopsittes) et Swan, véritable hommage aux cygnes. Il revient cette semaine au Toboggan avec Light Bird, pour faire danser des grues de Mandchourie du parc de la Tête-d’Or.

Light Birds, chorégraphie de Luc Petton © Virginie Pontisso

© Virginie Pontisso
Light Birds, chorégraphie de Luc Petton.

La voix dès l’œuf

Les grues de Mandchourie sont considérées comme les oiseaux qui s’expriment le plus par la danse. Elles atteignent une taille humaine (1,60 m) quand elles se dressent le bec en l’air et vivent jusqu’à 60 ans. Le challenge pour Luc Petton était d’imaginer un spectacle avec des oiseaux danseurs, proches et en même temps loin de l’être humain.

“Nous sommes venus à Lyon, explique le chorégraphe, quelques jours avant leur naissance, pour commencer le travail d’imprégnation à l’homme nécessaire au travail artistique. À quelques jours d’éclore, elles commencent à entendre les voix extérieures ; je leur ai fait entendre la mienne, celles d’autres personnes, la musique du spectacle...”

Les grues de Mandchourie grandissent très vite et atteignent leur taille en quatre mois. Durant leur séjour au parc de la Tête-d’Or, elles ont bénéficié d’un accompagnement de haut niveau et ont été en contact permanent avec le public. Par la suite, elles ont été transférées au zoo d’Amiens, faisant des allers-retours avec la Maison de la culture car les répétitions se déroulaient d’un lieu à l’autre.

Pour Luc Petton, l’approche de la danse est différente par rapport à ses deux pièces précédentes : “Dans La Confidence, les oiseaux volaient partout sur scène et les cygnes [de Swan] ne pouvaient pas voler à cause de leur lourdeur. Là, j’ai un peu les deux, car [les grues] sont capables de voler, mais elles ont aussi le même poids qu’un cygne, soit dix kilos chacune. Elles sont gracieuses, mobiles, avec une densité du corps proche du cygne. Ce qu’on a découvert de différent, c’était leur réactivité et aussi tout l’espace qu’elles prennent quand elles dansent ou se meuvent. C’était fascinant.”

Trouver l’équilibre entre imprégnation et sociabilisation

Light Bird – Chorégraphie de Luc Petton © Virginie Pontisso

© Virginie Pontisso
Light Bird – Chorégraphie de Luc Petton.

Pour Luc Petton, la grue de Mandchourie n’est jamais domestiquée et ne doit pas l’être. Elle reste un animal sauvage, qui peut avoir des réactions dangereuses et auprès duquel il faut réussir le protocole d’imprégnation dès les premiers jours. Elle doit perdre un peu son caractère d’oiseau tout en se prenant un peu pour un être humain. L’équilibre dans le travail se trouve entre le sauvage et le presque apprivoisé, entre l’imprégnation et la sociabilisation.

“Quoi qu’il en soit, précise le chorégraphe, on reste ouverts à l’accident, au fait de pouvoir réagir, mais au bout d’un moment on connaît leur panoplie de réactions, le caractère de chacune et on peut faire face à ce qu’il se passe. Tout ceci reste fragile et finalement assez miraculeux, c’est aussi cette part d’inconnu qui constitue le challenge artistique et humain de cette rencontre.”

Danser avec des oiseaux implique d’avoir un autre regard sur la danse, notamment sur le comportement du danseur. Celui-ci doit apprendre à gérer le temps et l’espace en fonction de l’oiseau : “On ne bouge pas impunément devant un oiseau de cette taille : le temps de chaque geste est important, car il peut lire cela comme une agression, une incitation à l’excitation, ou comme un abandon. Il n’est jamais acquis que l’oiseau accepte ce qu’il se passe sur le plateau. C’est pour cela que les danseurs doivent garder toujours la même qualité d’écoute.”

Luc Petton / Light Bird – Jeudi 28 et vendredi 29 janvier à 20h30, au Toboggan (Décines).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut