Lyon, terre d'accueil du forum culturel franco-chinois

Les 26 et 27 septembre se déroulera à Lyon la 2e édition du forum culturel franco-chinois sur le thème "La route culturelle de la soie, les Confluences franco-chinoises".

C’est à l’initiative de la fondation Prospective & Innovation, présidée par Jean-Pierre Raffarin, que cet évènement a vu le jour. Après une première édition à Pékin en 2016, c’est la ville de Lyon qui accueille la rencontre cette année. Une rencontre chapeautée par le Nouvel Institut franco-chinois, présidé par Thierry de La Tour d’Artaise. Durant deux jours, des thèmes aussi variés que le cinéma, la gastronomie ou encore l’économie feront l’objet de conférences, colloques et autres débats.

Faire rayonner la Métropole

Pour David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, ce forum multidisciplinaire est une "opportunité extraordinaire pour la Métropole et la ville et plus largement pour la France". Un " rendez-vous important pour Lyon" mais pas seulement, puisqu'il s'agit d'un "forum d'importance internationale" poursuit-il. L'objectif ? "Rayonner au niveau international et présenter les différentes facettes de cette collaboration, qu'elle soit économique, culturelle ou encore touristique". Pour David Kimelfeld, cette rencontre est l'occasion pour la ville de "se positionner en tant que terre d'accueil pour les entreprises, les universitaires, chercheurs, acteurs culturels et touristes en provenance de Chine". Un avis partagé par Georges Képénékian, maire de Lyon, pour qui ce "grand rendez-vous culturel permettra de renforcer les échanges entre Lyon et la Chine". Pour cette deuxième édition, ce sont près de 200 personnes de la délégation chinoise qui sont attendues.

Vers une future liaison aérienne au départ de Lyon vers la Chine ?

"Je pense que d'ici la fin de l'année nous aurons des choses concrètes à raconter à ce sujet-là" confie le président de la Métropole concernant une future liaison aérienne Lyon-Chine. Après la liaison Lyon-Wuhan par le fer, il "espère de bonnes nouvelles en matière de ligne aérienne qui pourrait relier Lyon à une grande ville chinoise", laissant volontairement "planer le doute" quant à ladite ville ou encore la compagnie aérienne. S'il "reste encore un certain nombre de questions à lever", David Kimelfeld assure que "tous les clignotants sont au vert". " Je crois que le mieux pour qu'elle arrive dans de bonnes conditions, c'est d'y penser souvent et d'en parler le moins possible", ajoute-t-il pour clore le sujet.

à lire également
Faire défiler vers le haut