MORTS DE RIRE

Marthe Villalonga tient le rôle-titre, durant un mois et demi de Elle nous enterrera tous..., mis en scène par Jean-Luc Moreau. On se souvient d’elle comme boniche dévouée de Maguy, à la télévision ou comme mère castratrice de Guy Bedos dans le film Un éléphant ça trompe énormément d’Yves Robert. Marthe Villalonga fut aussi l’interprète de deux films d’André Téchiné et deux autres de Samuel Fuller

Son éclectisme de comédienne est à l’instar de ses goûts personnels puisque la jeune dame dit apprécier le hip-hop et le rap...

Elle dit de la pièce : “Le rôle a été écrit pour moi sans que je le sache. En sortant de la lecture, je me suis lancée dans l’aventure". Le prétexte est l’occasion pour Marthe Villalonga de faire montre de son talent comique et de son énergie : Floriane Perti est fleuriste et se voit décerner une médaille récompensant les mères les plus méritantes. Alors que son jour de gloire est arrivé, des fantômes et des cadavres encombrants tentent de s’incruster à la petite fête...

Elle nous enterrera tous..., mise en scène de Jean-Luc Moreau. Du 15 septembre au 28 octobre au Théâtre Tête d’or,
60 avenue Maréchal de Saxe, Lyon 3. 04 78 62 96 73 ou www.theatretetedor.com

à lire également
Nine De Montal et Vincent Garanger dans “La Musica deuxième” de Marguerite Duras – Mise en scène Philippe Baronnet © Victor Tonelli
Deux jeunes metteurs en scène formés à l’Ensatt se confrontent cette saison à l’écriture théâtrale de Marguerite Duras. Louise Vignaud avec Agatha, présenté au TNP à partir du 4 février, et Philippe Baronnet avec La Musica deuxième programmé à la Renaissance fin mars.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut