Où sont partis les Lyonnais ?

Premières tendances qui seront vérifiées à la fin de la saison.

Depuis l'annonce d'une " année à neige " il y a trois semaines, les locations et les ventes de skis ont explosé. Le souvenir de la pénurie de neige de la dernière saison est loin, pour les vacanciers comme pour les professionnels. Le son de cloche est le même dans les agences de vente et location de matériel de ski. Chez Intersport Croix-Rousse, au vu du début de saison, on s'attend à doubler le chiffre d'affaire des locations de l'an dernier. Avec la neige en basse altitude, il n'y a pas de raison cette année d'éviter les stations les plus proches qui sont à moins de 1800 m comme Chamrousse ou Les Sept Laux. D'ailleurs, plus le séjour est court, plus la station est proche pour ne pas perdre de temps.

Quant à ceux qui ont préféré le soleil et les destinations lointaines, il semble que leur décision ait été prise depuis longtemps. " L'été pluvieux a du pousser les gens à réserver dès l'impression des brochures en septembre, pour les vacances de Noël ", suppose Lydie Ballaz de Fram Voyages Lyon. Dans les agences de voyage généralistes, les réservations des vacances de Noël portent surtout sur les pays du sud. A l'agence Look Voyages de Lyon, Véronique Dubois assure la permanence durant les fêtes. " Les pays chauds représentent environ 90 % des départs enregistrés ces vacances. Les Caraïbes ont toujours beaucoup de succès, plus que les activités motoneige dans les pays nordiques par exemple. " Selon elle, ce qui a vraiment changé cette année serait le sentiment de méfiance par rapport à la baisse du pouvoir d'achat. " Il y a peu de passage en ce moment, les gens nous demandent si partir moins longtemps ne coûterait pas moins cher... " Assez logiquement, la baisse des réservations n'est pas confirmée dès que l'on touche haut de gamme. Comme à l'agence de voyages Kuoni par exemple, qui propose des séjours à 2000 euros par personne la semaine. L'activité serait même loin d'être en berne comme l'affirme Carine Paillet, commerciale de l'agence de Lyon. " Les réservations pour des destinations qui ont été bannies par les vacanciers à cause du tsunami de décembre 2004, comme les Maldives, explosent aujourd'hui. "

D'autre part, les Lyonnais ne semblent pas encore prêts à passer Noël dans un cadre très dépaysant. La majorité des séjours vendus couvrent plutôt le jour de l'an. Mais la tendance n'est pas fixe si l'on en croit Christophe Delabre de Costa Croisières. " A côté d'une majorité de gens attachés à rester en famille à Noël, on rencontre tous ceux qui n'apprécient pas l'ambiance de cette fête, où à qui cela rappelle de mauvais souvenirs. Ceux-là partent pour changer d'air durant cette période, et ils sont de plus en plus nombreux. "

Lucie Pehlivanian

à lire également
Le trafic est actuellement très chargé entre Lyon et Chambéry, sur l'A43. De nombreux voyageurs prennent la route des stations de ski. La journée de samedi est classée orange par Bison Futé dans le sens des départs.
Faire défiler vers le haut