PLAISIR DES PREMICES

C'est une esquisse d'Eugène Delacroix. Elle ouvre la pérégrination et annonce les ambitions de l'exposition Le plaisir au dessin, concoctée par Sylvie Ramond, la directrice du Musée des Beaux-arts, Jean-Luc Nancy, le philosophe et Eric Pagliano, le conservateur du patrimoine. Léonard de Vinci, Picasso, Raphaël, Rodin, Puvis de Chavannes, Dietmann, les plus grands génies sont réunis dans cette sélection de 150 œuvres du XVIe siècle à nos jours, issues des collections françaises ou totalement inédites, comme cette étude de Turner "oubliée dans des tiroirs" et dénichée par Eric Pagliano.
"Le dessin est le trait par lequel une idée prend forme et devient matérielle, c'est le seul concept de cette exposition", confiait le philosophe lors du vernissage, "il s'agit du plaisir de désirer". Ce à quoi Patrice Beghain, adjoint à la culture, répondait : "L'art est la vraie forme de la vie, c'est ce qui donne forme à notre vie insensée qui n'a pas de forme".
Loin des traditionnelles manifestations muséales, Le plaisir au dessin réussit un virtuose parcours à travers l'histoire de l'art et les concepts philosophiques. À la fois doux et sensuel, l'accrochage est d'une rare intelligence, une véritable magie visuelle où le plaisir épouse la grâce, l'érudition, l'intelligence et la sensibilité.

Philippe Chevrot

Le Plaisir au dessin, jusqu'au 14 janvier 2008 au Musée des Beaux arts, 20 place des Terreaux, Lyon 1.
04 72 10 17 40 ou www.mba-lyon.fr

à lire également
Grand Lyon métropole Courly
Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le monde numérique, GAFA, influenceurs, IA… L’association Fréquence École propose au grand public de l’aider à y voir plus claire lors de l’événement Super Demain, du 15 au 18 novembre à Lyon.
Faire défiler vers le haut