Quand le coeur n'y est plus

France. 1h55

4 ans après avoir laissé Alex, Antoine, Jeff et Manu, dans un calme retrouvé en Provence, loin des tumultes de leur vie et de la capitale. Jeff apprend à ses trois amis qu'il compte retourner vivre et travailler à Paris. Point de départ pour replonger dans le quotidien de ces quatre protagonistes à travers leurs rapports avec les femmes, leurs secrets, leurs culpabilités, leur amitié et leur volonté de changer et de s'améliorer...

C'est avec un certain plaisir que l'on retrouve, de prime à bord, la fine équipe d'inséparables copains. Gérard Darmon en vieux sage blasé supporteur de l'OM, Jean-Pierre Darroussin en petit commerçant, Bernard Campan en prof de sport politiquement orienté et Marc Lavoine en grand malade sexuel. La recette semblait évidente. On prend les mêmes, une poignée d'années plus tard, et on recommence. Les rôles sont sensiblement identiques, mais les rapports de force se sont parfois inversés. Crise de la quarantaine, de la cinquantaine, il est encore temps de changer. Les vies de ses quatre personnages ne manquent d'ailleurs pas de rebondissements, de retrouvailles ou de rencontres inespérées. Pas franchement une ode au couple idéal qui traverse les âges. Plutôt une suite de situations crédibles isolées, inconcevables en série et pourtant, globalement insipides à l'écran. Marc Esposito voulait, dès l'écriture du premier volet, construire cette œuvre comme une série télévisée à l'image de Friends, en plus adulte. Il flirte au final dangereusement avec les téléfilms du lundi soir. Rien de nouveau donc dans ce second opus qui reste tout de même plutôt sympathique grâce à son quatuor d'acteurs au diapason. Mais Le cœur des hommes 2 a perdu la magie du premier épisode, perçu, à sa sortie en 2003, comme une véritable et trop rare incursion dans l'univers complice des garçons.

à lire également
Septième art, le cinéma reste un "petit jeune" lorsqu'on le compare à la peinture, le théâtre ou la sculpture. Le 13 février 1895, il y a 125 ans, les frères Lumière déposent le brevet du cinéma, mais l'ont-il inventé ? Remise à plat.
Faire défiler vers le haut